FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du Forum
FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



  
PAGE PRINCIPAL http://solitude.leforum.eu
FLUX RSS http://solitude.leforum.eu/rss.php
HISTOIRE VERIDIQUE:je pouvais à peine en croire mes yeux, car là, sur mon porche, se trouvait le petit garçon le plus rayonnant et angélique que j'avais jamais vu de toute ma vie..

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du Forum -> SUJET SUR LA VIE CHRETIENNE -> TéMOIGNAGES en VIDéOS -> Les TEMOIGNAGES CHRETIENS + HISTOIRES VECUES
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
PASTEUR



Inscrit le: 27 Juil 2007
Messages: 1 403

MessagePosté le: Jeu 6 Mai - 13:12 (2010)    Sujet du message: HISTOIRE VERIDIQUE:je pouvais à peine en croire mes yeux, car là, sur mon porche, se trouvait le petit garçon le plus rayonnant et angélique que j'avais jamais vu de toute ma vie.. Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
..je pouvais à peine en croire mes yeux, car là, sur mon porche, se trouvait le petit garçon le plus rayonnant et angélique que j'avais jamais vu de toute ma vie..

Combien est précieuse ta bonté, ô Dieu !
A l'ombre de tes ailes les fils de
l 'homme cherchent un refuge...
Psaumes 36:7(36 :8)

A TOI GLOIRE HONNEUR ET LOUANGE...POUR LE GRAND SACRIFICE OFFERT A LA CROIX.MERCI JESUS.:*¨¨*♫..•:*¨¤¨*:•♫♥

Temoignage véridique


Jésus vous aime vraiment !

Ce qui suit est une histoire vraie...

Chaque dimanche après-midi, après le culte du matin à leur église, le Pasteur et son fils de onze ans avaient l'habitude d'aller en ville et de distribuer des tracts de l'Évangile.
Ce dimanche après-midi en particulier, alors que le moment venait pour le Pasteur et son fils d'aller dans les rues avec leurs tracts, il faisait très froid dehors et il pleuvait à verse.
Le garçon s'emmitoufla dans ses vêtements les plus chauds et dit :
"Très bien, je suis prêt, papa".
Son papa Pasteur demanda :
- "Prêt, pour quoi?"
- "Papa, il est temps pour nous de rassembler nos tracts et de sortir".
Le papa rétorqua :
- "Fiston, il fait très froid dehors et il pleut à verse !"
Le garçon lança un regard étonné à son papa en lui demandant :
- "Mais papa, les gens ne risquent-ils pas d'aller en Enfer même s'il pleut ?"
Le papa répliqua :
- "Fiston, je ne sors pas par ce temps !"
D'un air découragé, le garçon insista :
"Papa, est-ce que je peux y aller? S'il te plaît?"
Son père hésita un instant puis lui dit :
- "Fiston, tu peux y aller. Voici les tracts, sois prudent, fiston".
- "Merci papa ! !".
Puis il partit sous la pluie.
Ce garçon de onze ans parcourut les rues de la ville, allant de porte en porte et distribuant un traité de l'Évangile à tous ceux qu'il rencontrait dans la rue.
Après deux heures de marche sous la pluie, il était trempé jusqu'aux os ; il en était à son TOUT DERNIER TRACT.
Il s'arrêta au coin d'une rue et chercha à qui donner son tract, mais les rues étaient totalement désertes. Il se tourna alors vers la première maison qu'il vit, commença à marcher sur le trottoir en direction de la porte d'entrée, et sonna.
Il sonna - mais personne ne répondait. Il sonna encore et encore, mais personne ne venait répondre. Il attendit mais toujours pas de réponse. Finalement, ce soldat de onze ans se retourna pour partir mais quelque chose l'en empêcha. Il retourna alors à la porte et sonna et frappa bruyamment à la porte avec son poing.
Il attendit, quelque chose le retenant là sur le pas de la maison.
Il sonna encore et cette fois-ci la porte s'ouvrit doucement.
A l'entrée se tenait une dame âgée qui avait l'air très triste.
Elle demanda doucement :
- "Que puis-je faire pour toi, jeune homme?".
Avec des yeux radieux et un sourire qui illumina son monde, le petit garçon dit :
- "Madame, je suis désolé si je vous ai dérangée, mais je voulais juste vous dire que JÉSUS VOUS AIME VRAIMENT, et je suis venu vous donner mon tout dernier tract de l'Évangile qui vous dira tout sur JÉSUS et Son grand AMOUR".

En disant cela, il lui donna son dernier tract et se retourna pour partir.
Elle l'interpella tandis qu'il s'éloignait :
- "Merci jeune homme!
Et que Dieu te bénisse!".
Le dimanche matin suivant à l'Eglise, le Pasteur était à la chaire, et comme le culte débutait, il demanda :
- "Est-ce que quelqu'un a un témoignage, ou voudrait dire quelque chose?".

Lentement, dans la rangée arrière de l'église, une dame âgée se leva.
Pendant qu'elle
commençait à parler, une merveilleuse lumière apparut sur son visage, et elle dit :
- "Aucun d'entre vous dans cette église ne me connaît. Je ne suis jamais venue ici auparavant. Voyez-vous, avant dimanche dernier, je n'étais pas chrétienne.
Mon mari est décédé il y a quelque temps, me laissant totalement seule dans ce monde.
Dimanche dernier, il faisait particulièrement froid et pluvieux, et la situation était encore bien pire dans mon coeur.
J'étais arrivée à un stade où je n'avais plus aucun espoir ni aucune volonté de vivre.
J'ai donc pris une corde et une chaise, et j'ai monté les escaliers qui mènent au grenier de ma maison. J'ai attaché solidement la corde à une poutre du plafond, puis je me suis mise debout sur la chaise et j'ai attaché l'autre bout de la corde autour de mon cou.
Debout sur cette chaise, tellement seule et le coeur si brisé, j'étais sur le point de sauter quand soudain la sonnerie de ma porte en bas me fit sursauter.
Je me suis dit :
- "Je vais attendre une minute, et qui que cela soit, cette personne va s'en aller".
J'ai attendu et attendu, mais la sonnerie de la porte d'entrée semblait devenir de plus
en plus forte et insistante.
Et la personne qui sonnait commença aussi à frapper très fort à la porte.
Une fois encore je me suis dit :
- "Qui donc cela peut-il bien être? !
Personne ne sonne jamais à ma porte ni ne vient me voir !"
J'ai délié la corde de mon cou et je me suis dirigée vers la porte.
Pendant ce temps la
sonnette résonnait de plus en plus fort.
Lorsque j'ouvris ma porte, je pouvais à peine en croire mes yeux, car là, sur mon porche, se trouvait le petit garçon le plus rayonnant et angélique que j'avais jamais vu de toute ma vie.
Son SOURIRE, oh! je ne pourrais jamais vous le décrire!!
Et les paroles qui sortirent de sa bouche conduisirent mon coeur, qui ne vivait plus, A SAUTER DE JOIE alors qu'il s'exclamait avec sa voix de chérubin :

- "Madame, je suis juste venu vous dire que JÉSUS VOUS AIME VRAIMENT".

Il me donna alors ce dépliant de l'Évangile que je tiens maintenant dans ma main.
Comme le petit Ange disparaissait au dehors, dans le froid et la pluie, j'ai fermé ma porte et j'ai lu tranquillement chaque mot du traité de l'Évangile.
Je suis alors allée dans mon grenier pour chercher ma corde et ma chaise.
Je n'en avais plus besoin, désormais.
Vous voyez, je suis maintenant une Enfant du ROI, heureuse; et puisque l'adresse de votre église était au dos de ce tract de l'Évangile, je suis venue ici pour dire en personne :
MERCI AU PETIT ANGE DE DIEU QUI EST VENU AU BON MOMENT ET QUI A DE CETTE FAÇON ÉPARGNÉ MON ÂME DE L'ÉTERNITÉ EN ENFER !

Il n'y avait maintenant aucun œil sec dans l'église. Et tandis que des cris de louange et
d'Honneur AU ROI résonnaient dans l'église, le Pasteur descendit de la chaire vers les
premiers bancs, où le petit Ange était assis. Il le prit dans ses bras et sanglota de façon incontrôlable.
Il est probable qu'aucune église n'eut un moment aussi glorieux.
Et probablement que l'univers n'a jamais vu de papa davantage rempli d'amour et d'honneur pour son fils, excepté un.
Ce Père permit également à Son Fils d'aller dans un monde froid et ténébreux. Il accueillit le retour de

Son Fils avec une joie indescriptible et, comme tout le ciel poussait des cris de louanges et d'honneur au Roi, le Père fit siéger Son Fils bien-aimé sur le Trône, au-dessus de toutes les principautés et puissances, et de tous les noms qui sont donnés. Il se peut que quelqu'un qui lit ceci traverse aussi une période sombre, froide et solitaire dans son âme.
Vous pouvez être chrétien, car notre vie n'est pas sans problèmes, ou vous pouvez ne pas encore connaître le Roi.
Quelle que soit la situation, quels que soient les problèmes ou circonstances où vous vous trouvez, et peu importe combien cela peut sembler sombre, je veux que vous sachiez que je suis juste venu vous dire :
"Jésus vous aime vraiment!".
(Auteur anonyme)
Pour répondre à ce témoignage VOIR CI-DESSOUS   

Revenir en page d'ACCUEIL
http://solitude.leforum.eu


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:12 (2016)    Sujet du message: HISTOIRE VERIDIQUE:je pouvais à peine en croire mes yeux, car là, sur mon porche, se trouvait le petit garçon le plus rayonnant et angélique que j'avais jamais vu de toute ma vie..

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du Forum -> SUJET SUR LA VIE CHRETIENNE -> TéMOIGNAGES en VIDéOS -> Les TEMOIGNAGES CHRETIENS + HISTOIRES VECUES Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com