FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du Forum
FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



  
PAGE PRINCIPAL http://solitude.leforum.eu
FLUX RSS http://solitude.leforum.eu/rss.php
Profession de foi d’un jeune sataniste /Charles Evans :

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du Forum -> DIVERS SUJETS -> QUESTIONS ? REPONSES -> Satan existe-il?
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
BIBLE
Administrateur/ENSEMBLE
Administrateur/ENSEMBLE


Inscrit le: 17 Juin 2007
Messages: 492

MessagePosté le: Dim 28 Oct - 16:08 (2007)    Sujet du message: Profession de foi d’un jeune sataniste /Charles Evans : Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?


 
ICI SUJET AU COMPLET SUR LENFER
:arrow:  http://enfer.xooit.com/index.php



Profession de foi d’un jeune sataniste



Charles Evans :

Profession de foi d’un jeune sataniste
Je fixais le vacillement d’une bougie noire, enfoncée au milieu d’une fissure, et le couteau au manche noir, posé sur un autel à Satan que j’avais bricolé moi-même. Quand je récitais la formule magique, j’essayais d’ignorer le doute lancinant. J’étais encore jeune… à peine un adolescent. Comment étais-je arrivé dans cette situation où j’avais l’impression de tomber direct en enfer?


J’ai grandi dans une famille qui allait à l’église tous les dimanches, priait avant le repas et avait une Bible de 10kg sur la table du salon. Je savais qu’il y avait un « Dieu ».

Mais pendant les messes ennuyantes du dimanche, je me demandais : « Est-ce que c‘est vraiment tout ce qu’il y a à connaître de Dieu ? Comment est-ce que je pourrais me rapprocher de lui ? » Avec ce sentiment, je me suis vite rebellé contre l’Eglise et je n’y allais plus.

Au collège, on n’était accepté que si on était fan de Rock & Roll. Un voisin m’a fait connaître le Heavy Metal et j’ai tout de suite aimé. Le premier album de rock a vite été suivi par une énorme collection d’albums. J’avais constamment besoin d’écouter ma musique. Je séchais les cours pour l’écouter toute la journée. Je me suis acheté une guitare électrique et j’ai essayé de monter un groupe pour pouvoir être comme mes idoles.

Ensuite, j’ai remarqué que tous mes groupes préférés soutenaient les pratiques occultes ou satanistes. Ca me faisait peur, mais la musique était plus forte que mon aversion pour la magie noire. Je me suis demandé si ce « dieu » des groupes de rock n’était pas celui que je cherchais !

Je n’ai pas perdu de temps et j’ai très vite essayé.

J’eus très vite ma propre collection de livres sur la magie noire et un énorme hexagramme au sol de ma chambre. Je n’achetais plus que des albums qui parlaient de magie, de vaudou ou de satanisme. Sur mon T-shirt noir, au-dessus de la croix à l’envers, prônait un fier « Satan est vivant ! »

A la fin, j’ai commencé à tout simplement initier les autres au culte de Satan. Les adolescents me suppliaient pour entrer dans mon cercle de sorciers.

Comme tu peux le voir, j’étais beaucoup plus actif dans ma nouvelle religion que si j’avais simplement passé une ou deux heures le dimanche sur un banc d’église.

Peut-être que tu te demandes si j’ai vécu des phénomènes surnaturels ou démoniaques. Je suis mal à l’aise quand je dois aborder ce détail de mon passé, donc je dirais simplement que ma tristesse et mon doute grandissait chaque jour. Je me demandais si au lieu de trouver un chemin vers Dieu, je n’étais pas en train de tomber la tête la première en enfer.

A cette époque, mon père est allé à l’hôpital pour une opération de routine. Dans sa chambre, il y avait un patient chrétien qui parlait souvent du pardon des péchés que Jésus offrait quand on l’acceptait comme sauveur personnel. Même si mon père allait depuis des années à l’église, ce camarade de chambre avait quelque chose que mon père n’avait pas. Mon père accepta vite Jésus comme son Sauveur personnel et devint ainsi un enfant de Dieu.

Mais à la maison, il y avait un enfant de Satan !

Ce n’était pas beau à voir.

Je pouvais crier aussi fort que mon père quand on se disputait, mais il y avait quelque chose que je ne pouvais pas combattre : sa prière pour moi et celles de ses nouveaux amis chrétiens.

Après des semaines de ce doute grandissant, j’ai finit par me confier à mon meilleur ami, qui étudiait l’occultisme avec moi, et je lui ai dit que je voulais arrêter le satanisme. Il a commencé à me dire : « Ne pense même pas à arrêter, sinon … » Mais il a très vite laissé tomber et a finit par avouer qu’il se sentait tout aussi mal que moi. Nous étions prisonniers, sans espoir.

Ce soir-là, on a prit la voiture et on est allés au Niagara pour nous suicider. En quelques minutes, le fort courant nous conduirait aux chutes, nous emmenant vers une mort certaine … et une éternité en enfer. Apparemment on ne l’a pas fait, et tout ce dont je me souviens quand je suis rentré dans ma chambre à la maison, c’est que je me suis agenouillé devant mon lit et que j’ai ouvert mon cœur devant Dieu.

« Seigneur, » j’ai dit, « je ne suis même pas sûr si tu existes. Et même si tu existes, je ne suis pas sûr si tu peux m’aider. Et même si tu peux m’aider, je ne suis pas sûr que tu le veuilles. Mais quoi qui puisse se passer à partir de maintenant, je veux que tu saches que je te donne ma vie, complètement. S’il te plait, pardonne-moi tout ce que j’ai fait à l’envers et aide-moi à aimer comme toi tu aimes. Amen. »

Je m’attendais à ce que Satan me tue cette nuit-là parce que je l’avais abandonné, mais j’ai dormi comme un bébé et le lendemain, je me suis réveillé en nouvel homme! Jésus Christ avait rempli mon cœur avec une joie qui était si forte que même Satan ne pouvait pas l’enlever ! Honnêtement, je ne peux pas dire que tout est tout de suite allé mieux, mais cette nuit-là, Dieu m’a délivré de Satan et a changé ma vie pour toujours.

Et toi ?

Tu ne t’es peut-être pas autant rebellé que moi, mais tu as autant besoin de Christ que n’importe quel autre. Ton péché te sépare de Dieu, exactement comme mon péché me séparait de lui. Jésus Christ est une vraie personne… Dieu fait homme… qui est mort pour nos péchés et est ressuscité trois jours plus tard, vainquant ainsi la mort. Il n’y a que lui qui puisse donner le pardon et la vie éternelle à ceux qui veulent lui faire confiance et croire qu’il s’est sacrifié pour nos péchés.

Un verset de la Bible que je connais de mon enfance explique pourquoi Jésus est mort pour nous : « Oui, Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils, son unique, pour que tous ceux qui placent leur confiance en lui échappent à la perdition et qu’ils aient la vie éternelle. » Jean 3, 16. Jésus dit aussi « Qui place sa confiance dans le Fils possède la vie éternelle. Qui ne place pas sa confiance dans le Fils ne connaît pas la vie ; il reste sous le coup de la colère de Dieu. » Jean 3, 36. Tu dois faire un choix, mon ami, tout comme moi je l’ai fait : fais confiance à Jésus et suis-le au paradis, ou alors ne décide rien, mais dans ce cas tu peux être sûr que tu passeras l’éternité en enfer. Quel que soit ton péché, s’il peut sauver un jeune adorateur de Satan comme moi, il peut aussi te sauver. Fais confiance à Jésus aujourd’hui !
Que Dieu te bénisse

Charles Evans

Revenir en page d'ACCUEILhttp://solitude.leforum.eu


Dernière édition par BIBLE le Mar 29 Avr - 06:16 (2008); édité 2 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
BIBLE
Administrateur/ENSEMBLE
Administrateur/ENSEMBLE


Inscrit le: 17 Juin 2007
Messages: 492

MessagePosté le: Lun 29 Oct - 03:09 (2007)    Sujet du message: Profession de foi d’un jeune sataniste /Charles Evans : Répondre en citant

TEMOIGNAGES

Les mirages de l'occultisme





Fille unique, j'étais une enfant calme, réservée, obéissante et surtout rêveuse. Mes parents prenaient bien soin de moi. Mon père, passionné de papillons, aimait me faire découvrir les trésors de la nature.
Dieu a un plan bien précis pour chacun de nous. Il a fallu que je passe par bien des épreuves et des souffrances pour rechercher la vérité et me tourner de manière ferme vers le Seigneur.
Enfant, j'allais au catéchisme. Comme beaucoup de familles catholiques, la Vierge Marie commençait à prendre une large place dans ma vie. Il y avait cette statuette fluorescente, censée veiller sur ma vie et mon repos... j'en avais plutôt peur la nuit! Alors que j'étais âgée de quatre ans, mes grands-parents maternels nous avaient emmenées en pèlerinage à Lourdes. J'en ai ramené une jolie petite gourde d'eau bénite que je tenais fièrement autour de mon cou. Je l'avais remplie moi-même à la source de la grotte. J'avais l'impression d'avoir quelque chose de magique.

Une toile d'araignée se tissait lentement autour de moi. L'occultisme était présent dans notre famille sans que nous n'y prenions garde.

Ma grand-mère paternelle m'avait appris à l'âge de dix ans, non pas à dire ma prière le soir, mais à prédire l'avenir sur le support de cartes à jouer. Des fois, on jouait à la bataille ou au poker, d'autres fois, on s'amusait d'une toute autre manière. Aussi incroyable que cela puisse paraître, on peut s'appuyer sur des cartes à jouer pour faire de la voyance. Je peux dire aujourd'hui que c'est un piège diabolique, une abomination devant Dieu(Deutéronome 18.10-12:" Qu'on ne trouve chez toi personne...qui exerce le métier de devin, d'astrologue, d'augure, de magicien, d'enchanteur...ou qui disent la bonne aventure... car quiconque fait ces choses est en abomination à l'Éternel"). On devient l'instrument de puissances maléfiques tout en croyant s'amuser...On est lié, et on en devient esclave.
Une brève éclaircie à 12 ans et demi a rempli mon cœur. C'était pendant une période de préparation de ma communion solennelle: deux jours de communion profonde avec le Seigneur. Dieu venait de déposer une lampe à mes pieds.

Tous les soirs, je lisais la Bible que mes parents m'avaient offerte et y trouvais une nourriture certaine. Mais l'adolescence pointait à l'horizon, la source se tarissait et je devenais rebelle à mes parents malgré moi. Dans de telles conditions, je ne pouvais que m'égarer. À l'adolescence, l'intérêt que je portais pour les choses mystérieuses, étranges et surnaturelles était profondément ancré en moi. Cela me troublait et me perturbait beaucoup.

À 14 ans, je traversais une crise difficile, me retrouvant souvent livrée à moi-même. Ma mère travaillait et mon père venait de tomber nerveusement malade, lui qui avait toujours été si joyeux, si attentionné. La médecine n'a jamais su donner les explications nécessaires, mais juste les médicaments qu'il fallait pour qu'il soit soulagé. Il y a eu pour moi ce jour là une brisure certaine dans ma vie de jeune fille.

Heureusement, je rencontrai en 1976, lors de mon entrée en seconde médico-sociale, une jeune lycéenne qui s'appelait Graziella. Nous sommes devenues inséparables.
Sa disparition à l'âge de 31 ans, en 1992, suite à un cancer généralisé, m'a touché au plus profond de mon cœur. Je me posais alors beaucoup de questions sur la mort. J'avais perdu un être que j'aimais comme une sœur. Pendant les dernières semaines de sa vie, je redécouvrais la prière car j'étais dans le besoin et dans la peine.

Sa disparition m'a rapprochée de Dieu. Je reconnais bien aujourd'hui que tout cela a contribué à faire grandir en moi cette petite flamme enfouie au fond de mon cœur.
Mais revenons brièvement à mon adolescence.

Entre 76 et 79, je terminais mes études pour devenir secrétaire médico-sociale. Je passais mon bac avec mon amie Graziella et nous l'avons réussi ensemble. Après mon bac, des études de psychologie ou d'assistante sociale m'attiraient tout particulièrement. J'étais partagée entre le besoin d'approfondir la connaissance de l'être intérieur et celui de venir en aide aux personnes en difficulté.
Après un séjour de 7 ans en Allemagne qui s'est déroulé comme une traversée du désert, je suis revenue en France. La réinsertion n'a pas été facile. J'ai souvent pensé à repartir en Allemagne mais heureusement que le Seigneur a placé Patrick sur mon chemin. Nous nous rencontrions de temps à autre dans le cadre de l'association d'entomologistes. Nous partagions le même intérêt pour la nature, la musique et pour les papillons. C'était pour moi un plaisir de le rencontrer et de découvrir quelqu'un de gentil et de généreux. Patrick m'a accueillie avec son cœur et a su guérir mes blessures.
En avril 1986, Patrick était envoyé pour trois mois au Tchad. À son retour les choses se sont vite accélérées et 3 mois plus tard, il me demandait en mariage. Je vivais sur un petit nuage. Il m'arrivait de me pincer un bon coup pour me dire si ce n'était pas un rêve!
Notre mariage s'est déroulé en 1987 à Toulon. Nous avons vécu à Nice, tout d'abord dans un tout petit appartement où il y avait plus de confort sur le palier qu'à l'intérieur. Nous espérions recevoir rapidement une mutation pour quitter cette ville si urbanisée et si bruyante. Plusieurs demandes n'aboutirent jamais.

En restant à Nice, je me suis engagée sur un chemin qui, de premier abord me paraissait spirituel (nous citions des versets de la bibliques), séduisant et confortable. Cette même année, nous avons eu écho d'un petit groupe d'astrologues amateurs qui se montait, et je décidais, après avoir assisté à l'une de leur rencontres, d'en faire partie.

Pendant trois ans, j'apprenais à établir moi-même des thèmes astraux. Quelle tentation pour moi, passionnée de psychologie, de recherche intérieur. Je franchissais la porte de l'occultisme.

Mais dans le courant de l'année 1991, des Témoins de Jéhovah, dont l'un s'appelait pour comble "Sauveur", venait de temps à autre nous visiter pour des lectures bibliques; nous avions également de la famille qui suivait avec foi le mouvement du Renouveau. Nous avons assisté souvent à des messes et des réunions fraternelles.

Malgré les mises en garde des Témoins de Jéhovah, concernant les sciences occultes, je persévérais dans ce domaine jusqu'à prendre des cours d'astrologie chaque semaine pour approfondir mes connaissances. Comme par hasard, ces personnes venaient pratiquement toujours au moment où je partais pour mes réunions.

Ma conscience commençait à s'ouvrir à ce qu'on me disait, mais je résistais encore beaucoup, n'acceptant n'acceptant pas que l'on me reprenne sur ma façon de vivre, sur mes plaisirs, sur ces pratiques qu'ils disaient tous être condamnées par Dieu dans la Bible. Deux incidents m'ont donné à réfléchir. La chute de ma fille Aurélia de notre lit en s'amusant alors que je passais sur le palier de la porte pour rejoindre le groupe d'astrologues et la découverte d'un livre apporté par une des adeptes. Le livre s'intitulait: Prières Astrologiques. Ce livre n'était pas là par hasard, j'ai vraiment compris dans quoi j'allais sombrer. Comment pouvait-on prier des astres? Mon bon sens me disait de prendre mes distances; je respectais Dieu et ses institutions, et ce livre me choquait profondément. Je me détachais de plus en plus du groupe. Je poussais plus loin mes investigations. Je découvris avec stupeur que tous les calculs que je faisais pour réaliser les thèmes étaient faux. J'appliquais l'astrologie du temps de babyloniens.

Depuis ce temps là, les planètes ont bougé. Cela veut dire que tous les signes zodiacaux et ascendant attribués aux gens pour définir leur personnalité, les éventuels changement importants dans leur vie sont basés sur de faux calculs.

Si on révélait cela, beaucoup de journaux, de stations de radio, de personnes célèbres seraient bien ennuyées. Des fois, les prédictions se réalisent en partie, mais il faut savoir qu'il y a derrière tout cela des forces invisibles et puissantes toutefois limitées. J'ai pris alors la décision de quitter le groupe. Ce que je venais d'apprendre ce jour-là me mettait dans l'embarras.
Mon aptitude à percevoir certaines choses sur les gens et les lieux me rendait en fait la vie bien pénible. J'étais sujette à des rêves prémonitoires. En fait, je pensais avoir un don, hérité de ma famille, puisqu'un autre cas de médiumnité existait. C'était devenu une véritable prison dont je ne pouvais m'échapper, je vous avoue que je ne maîtrisais plus la situation.

Mise en garde

Je vous parle de tout cela, pour vous faire comprendre la puissance des forces des ténèbres et leur emprise sur les hommes. Combien alors on réalise la toute puissance de Dieu lorsqu'Il vous délivre (2 corinthiens 6.14 "ou qu'y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres?").
J'étais perdue, miséreuse et combien esclave de toutes ces choses. Aujourd'hui, je peux vivre, délivrée de l'occultisme grâce à Jésus-Christ notre Sauveur que je reconnais aujourd'hui comme mon Seigneur. Il m'a pardonnée et se bras m'ont accueillie dans sa lumière parfaite au parfum d'éternité. Gloire à Dieu et à Sa présence!

La mutation

Nous avons quitté Nice en 1993, suite à une mutation pour la région Centre. Nous devions habiter Orléans, mais une pénurie de logements militaire nous a poussé à investir dans un pavillon à St-Ay. Le pavillon était entièrement à rénover. Nous ne connaissions personne et la famille était très loin. Patrick s'est donné à fond pour restaure la maison. Cela n'a pas été facile.
Un soir, j'ai ouvert la Bible et j'ai lu pour la première fois l'évangile de Jean, tout particulièrement le verset 14 du chapitre 6 qui dit:"Je suis le chemin et la vérité et la vie". J'en avais des frissons et des larmes aux yeux. Que se passait-il?
Deux années après notre installation dans la région d'Orléans, nous sommes venus pour la première fois à l'assemblée évangélique en octobre 1995 assister à une conférence sur la réincarnation. Le Seigneur avait préparé nos cœurs. C'est vrai, que j'étais imprégnée d'un tissus de mensonges alors que le message biblique était clair. L'homme vient au monde et ne meurt qu'une seule fois.
Le dimanche suivant, nous avions une telle soif de connaissance, de vérité, que nous avons passé l'après-midi entier à poser un flot de questions au pasteur. Je réalisais que tout ce que j'entendais était la vérité, l'unique vérité. Dieu qui connaissait ma vraie nature savait certainement pourquoi il ma fallu tout ce temps.
Pour voir la lumière, l'être humain a souvent besoin de tomber dans un grand trou où il réalise en levant les yeux vers les cieux, vers le Père en fait, qu'il s'est trompé, et qu'il doit s'humilier pour regagner la surface. La grâce de Dieu se manifestait et touchait profondément mon cœur. Jésus dit dans Jean 6.35:"Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n'aura jamais faim, et celui qui croit en moi n'aura jamais soif"
Trois mois après le 18 janvier 1996, je me convertissais et déposais devant le Seigneur mon fardeau de péchés que je ne supportais plus. J'avais une sensation d'étouffement et j'attendais ce jour avec impatience pour demander au Seigneur de me pardonner de l'avoir si souvent offensé. J'avais un profond regret au fond de mon cœur. Réaliser ses péchés est une grâce du Seigneur et seule Sa grâce peut nous sauver.

Ma vie avec le Seigneur

Le Seigneur est venu pour guérir les malades, les paralysés, les aveugles et pour sauver les pécheurs. Son amour est tout puissant et en lui-même nous avons la victoire. Seulement l'homme veut souvent y arriver par lui-même. Son orgueil, sa fierté, sa prétention, en fait, tout ce qui constitue sa veille nature, ne peut vivre avec Dieu. J'ai jeté tout ce qui était abominable aux yeux du Seigneur car c'est pour la liberté que Jésus-Christ nous a affranchis(Galates 5.1).
Le regard que je pose sur le monde, sur les gens, sur ma vie a totalement changé. Le Seigneur m'a ouvert les yeux. Il est mon berger et je ne manquerai de rien comme il est écrit dans le Psaume 23.
Depuis ma conversion, Dieu a éprouvé ma foi dans bien des domaines. Les confrontations avec l'occultisme ont été fréquentes et je témoigne alors ouvertement de ma foi chrétienne, du danger que l'occultisme représente et de la victoire de Jésus-Christ. Cela s'est passé notamment l'été passé à l'AFPA pendant mon stage.
EN 1997 et 1998, différentes épreuves ont pesé lourd dans mon cœur, mais m'ont fait comprendre que je ne pouvais m'en remettre qu'au Seigneur et à sa grâce. Elles m'ont fortifiée et amenée à prier et à croire encore plus fort. Il y a eu aussi beaucoup de bénédictions pour notre famille et je rends grâce à Dieu pour tous ses bienfaits.

Que le Seigneur soit béni pour sa grâce et sa bonté infinies, d'être le guide précieux et souverain de ma vie.
Jésus-Christ dit:"Je suis la lumière du monde celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la vie éternelle"(Jean 8.12). Quelle promesse merveilleuse!

source: temoignages.info.fr


TEMOIGNAGE


De la voyance à Jésus Christ





A l’age de 21 ans, en sortant de mon service militaire, j’étais seul et livré à moi-même, sans mes parents, sans copains ou copines et je me suis orienté du côté de ma famille paternelle.

Dès mon arrivée dans l’Est de la France, deux questions se sont posées à moi et j’étais dans l’incapacité d’y répondre. La première était: Vais-je rester dans l’Est ou aller dans le Sud de la France pour m’y installer ? Et la deuxième : Où puis-je trouver du travail rapidement ?

Ma tante a fait venir à ce moment-là un ami pas comme les autres. Cet homme était âgé d’au moins 10 ans de plus que moi. Il était bien présenté, souriant, sérieux, et j’irai jusqu’à dire honnête. C’était le patron d’un bar-restaurant qui avait pleins d’amis, que tout le monde aimait voire admirait. J’avais entendu dire qu’il ne faisait que du bien autour de lui. C’était très mystérieux.

Il avait un certain pouvoir de voir à distance ou de prévoir l’avenir ou encore de détourner les chemins tortueux de nos vies, en donnant la direction à prendre. Ma tante m’a dit : « demande lui de te répondre, il va te guider et te dire ce qu’il faut que tu fasses pour t’en sortir ». Je lui ai alors posé mes deux questions. Je fus très intrigué par ses paroles car il pouvait lire comme dans un livre tout mon passé, sans un brin de mensonges. Pourquoi donc ne pas croire le futur qu’il allait me prédire ? D’après ce qu’il m’a dit, je suis resté auprès de ma famille, j’ai trouvé un travail trois jours plus tard (un CDI), et le mois suivant, j’ai eu un appartement. Ses prédictions étaient plus que formidables ! Je fus vraiment très intrigué par ces paroles exactes et je me suis demandé « mais comment a-t-il fait ? ». C’est une question à laquelle je voulais à tout prix avoir la réponse. A ce moment précis, mon but fut de percer le secret de ces choses.

Je suis donc allé voir cet homme mystérieux. On a vite sympathisé et il m’a invité à manger chez lui. Pendant le repas, je lui ai tout simplement demandé de me montrer le secret de la voyance, ce qu’il accepta sans hésiter une seconde ; j’étais comme attendu.
Il me tendit un jeu de carte, m’enseigna comment m’en servir, et me donna des règles ou loi à respecter. Ce fut pour moi un jeu d’enfant et en deux semaines, j’ai pu faire de la voyance sans cartes : j’étais médium. Plus j’avançais, plus je montais en puissance. Cette puissance s’appelle le magnétisme (la puissance des ténèbres). C’était encore plus que surprenant. Rien ne m’arrêtait tant que je n’avais pas percé le secret de ces choses.

Mon mentor m’avait instruit dans le domaine du vaudou, car dans le milieu de la voyance on utilise des armes spirituelles, des protections, ou encore on réfléchit le mal comme un effet de miroir. Que pouvait-il bien m’arriver avec une telle puissance et une telle connaissance ? Pendant ma formation, il m’avait questionné sur ce que je croyais et m’avait demandé si je croyais en Jésus Christ. Je ne comprenais pas pourquoi et je lui ai répondu que non. En fait il voulait me dire quelque chose, mais il n’osait pas.

Un jour, il tomba sur le sol. Je lui ai demandé ce qui se passait et il m’a répondu : « c’est un combat spirituel ». Je ne comprenais pas. Les jours passèrent et je me suis retrouvé seul et sans guide. Il avait peur de me suivre, m’avait-il dit. Alors les règles ou encore les lois me sont passées par dessus la tête. Je n’ai rien respecté et j’ai commencé à acheter des livres de voyance, de magie noire, etc... J’étais vraiment dans quelque chose de dangereux, mais je cherchais encore et encore à percer le secret de la voyance. En vérité, ce genre de livre parle bien souvent de plusieurs dieux. Pour moi, rien de plus simple, je n’ai rien fait dans la demi mesure : j’ai travaillé avec tous les dieux en essayant de trouver lequel était le plus fort puisque j’étais lié à eux.

Puis, je suis passé par un moment de désespoir car ma famille s’en était allée loin de moi. Le côté financier tombait très bas et j’avais à peine de quoi acheter à manger. Professionnellement, j’étais de moins en moins performant et dégoûté de mon travail. Le peu de copains que j’avais étaient des drogués, des alcooliques ou des S.D.F. Ce n’était donc pas eux qui pouvaient me sortir de cette situation devenant de plus en plus catastrophique... De ce fait, je me suis assis et j’ai commencé à réfléchir, une parole me disait dans ma tête : « la chute est inévitable, perd tout ce que tu as et tu récupérera dix fois plus que ce que tu as perdu ». Là, je me suis dit qu’il y avait vraiment un problème car je sentais cette chute en moi. J’ai alors réfléchi longuement. Comment m’en sortir ? Je travaillais avec des dieux et aucun n’était capable de m’aider. Ces dieux étaient ils obsolètes ? Quel dieu utiliser ?

Un jour, j’ai invoqué à voix haute un dieu que j’avais baptisé le Dieu des dieux (en fait le plus fort des dieux) et je lui ai dit ceci : « Fais moi croire en quelque chose de sûr, de certain et de concret ».
Je lui ai demandé ceci parce que mes cartes de voyance me donnaient de faux messages, des petits brins de mensonges sur lesquels je ne pouvais m’appuyer. Cette prière, je ne l’ai dite qu’une seule fois avec une grande conviction que quelqu’un m’entendrait.

Une semaine après une chose étrange se passa. Une paix extrêmement puissante est venue en moi. Tous mes problèmes paraissaient comme éloignés. A ce moment-là, ne pouvant plus payer mon loyer, j’ai du donner en urgence tout ce que je possédais. J’ai préparé un sac de voyage et je suis parti à Marseille avec 300 francs dans la poche, juste de quoi payer un hôtel pour deux jours. Je me suis rendu auprès d’un centre d’hébergement d’urgence qui m’a accepté. Dans la semaine, un pasteur et un prédicateur m’ont interpellé en me disant d’arrêter les cartes car la mort m’attendait si je continuais. Ils m’ont présenté le Seigneur Jésus Christ et je l’ai accepté dans ma vie comme sauveur et libérateur.

Dans un premier temps, l’Eternel m’a purifié. Mais pendant plusieurs jours, j’ai eu beaucoup d’effets secondaires comme des retours de manivelle diabolique telle qu’il m’était impossible de dormir la nuit. Mais rien n’était douloureux. Ensuite, j’ai eu un combat spirituel d’une extrême violence. Sans Dieu dans ma vie, ça aurait été la mort assurée, mais Jésus Christ a vaincu les ténèbres qui régnaient en moi. Il m’a rendu victorieux, la victoire lui appartient.

Par la suite, certaines choses ont mal tourné. A plusieurs reprises, je suis tombé dans les pièges du diable et cela m’a coûté 5 années d’instabilité, car une action diabolique était encore sur moi.

Aujourd’hui je vais bien, je suis marié, j’ai une petite fille, un travail de responsable de chantier et j’ai pu acheter une maison. Dieu m’a béni et bien plus encore : paix, joie, amour et bonheur, sont les bontés que Dieu m’offre à présent

Revenir en page d'ACCUEILhttp://solitude.leforum.eu


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
normandeau
Invité





MessagePosté le: Jeu 1 Nov - 13:16 (2007)    Sujet du message: Profession de foi d’un jeune sataniste /Charles Evans : Répondre en citant

Témoignage
de Diana


Mon passé avant de connaître Jésus-Christ n'était pas de tout repos !
Je croyais que toutes les religions étaient bonnes pour aller au paradis,
j'avais tendance à mélanger la religion à l'occultisme, qu'on pouvait
 aussi être une chrétienne sans mettre en pratique ce que nous demande la Bible !
Bref j'étais dans l'ignorance totale car je croyais connaître Dieu mais en réalité
j'étais perdue à ses yeux, car la Bible me le disait clairement noir sur blanc !

Et puis j'aimais écouter et danser sur de la musique dites électronique
et ce depuis l'âge de 13 ans, je suis allée en soirée "RAVE"
(Rave = délire en anglais) pour la première fois en 1992, à cette époque
la "Techno Underground" pour ceux qui connaissent cette musique, faisait
fureur en France. De la "gentille" discothèque Techno parisienne, je suis
passé aux entrepôts de 7000m² où se déroulaient ces soirées Rave aux
sons Hardcore, ce style de musique est inaudible pour ceux qui l'entendent
pour la première fois, et il reste inaudible pour ceux qui n'apprécient pas.
Bien que les Rave soient connues pour les ecstasy par les autorités, je
remercie Dieu de ne jamais en avoir touché et ni fumé (au fait je n'ai jamais
 fumé une cigarette dans ma vie), par contre j'étais devenue accroc à cette
 musique et "j'idolâtrais" les Dj's connus des "RAVE HARDCORE" j'avais
 même eu des contacts pour faire des projets musicaux.

La mort m'attirait beaucoup et voir des documentaires qui montraient
 des gens qui mourraient atrocement en direct était devenu normal pour
moi (il y a un documentaire pour ceux qui connaissent "Face à la mort").
 Des gens m'ont ensuite initié aux séances de spiritisme à 17 ans, et à
la suite de cela je faisais beaucoup de cauchemars !

Une fois en sortant de l'école, alors que j'étais seule chez moi, j'ai
 entendu des bruits étranges à l'étage dans ma chambre ainsi que des
bruits de pas, ensuite devant moi j'ai vu l'interrupteur de la lumière du
 salon s'allumer et s'éteindre à plusieurs reprises !!!
Ce jour là j'ai quitté ma maison en vitesse et j'ai attendu mes parents dehors
devant la porte malgré le froid qu'il faisait. A force d'être attiré vers les
choses lugubres, ma vie devenait un enfer !

Un soir ma mère me dit que dans son travail, il y a une dame qui travaille
 au service Radiologie de l'hôpital. Cette dame lui a parlé de Jésus.
Son mari est pasteur d'une église et cette femme l'a invitée à une de leur
réunion de prière. Alors je suis partie à cette réunion de prière, pour la
1 ère fois, c'était un mardi soir. J'ai sentie une présence de paix quand je
suis rentré dans ce lieu de prière, il y avait la paix et l'amour autour de moi
et c'était vraiment agréable. Alors pendant la réunion de prière, on me demande
si je voulais que Jésus entre dans ma Vie ! J'ai dis "Oui" sans hésiter et j'ai reçu
 un mardi vers 20h40 le Seigneur Jésus-Christ dans ma vie !

Après la réunion de prière, je suis rentré chez moi et alors que je dormais dans
ma chambre, j'entendis comme des rugissements dans ma chambre, on dirait la
voix d'un animal et à la fois d'un humain qui était en colère après moi et j'eu peur,
alors je descendis en vitesse les escaliers et entra dans la chambre de mes parents
en vitesse et je disais à ma mère qu'il y avaient encore des bruits étranges dans ma
chambre, je tremblais de peur ! Bref dans ma chambre il faut dire qu'il y avait
 beaucoup d'images et de photos de monstres et de sorcières sur les murs, j'avais
 une chambre presque toute en noire et c'était mon goût à l'époque et il fallait aussi
faire un nettoyage de ce côté là !

Petit à petit j'ai eu envie de laisser tomber les films d'horreurs, les séances de
spiritisme, et les soirées RAVE,  je n'ai plus eu de cauchemars, et pour faire le
contraire, Dieu a commencé à me donner de beaux rêves la nuit, et même des
rêves qui me dépassent en tant qu'être humain, voici quelques exemples :

- dans mon sommeil, je voyais comment se déroulait le jour du jugement des impies
et de ceux qui ont accepté Jésus comme Seigneur et Sauveur de leur vie.

- Parfois j'entendais la voix de quelqu'un qui chantait des louanges dans mon
 sommeil, c'était une voix limpide et parfaitement agréable, ce n'était pas un
humain qui chantait, ce n'était pas terrestre ! Et après je me réveillais aussitôt
et je me mettais à écrire des chants pour le Seigneur et par la suite, dans la
 réalité, j'ai eu l'occasion de les chanter dans l'église où j'étais.

- Toujours dans mon sommeil, je me voyais souvent avec une épée à la main,
qui était largement plus grande que moi, je me voyais frapper des créatures
étranges difformes et à chaque fois que je frappai avec l'épée j'entendais
derrière moi une voix qui disait "Au Nom de Jésus-Christ" et à cet instant ces
créatures tombaient comme de la cendre. Etc ...

Bien sûr "ces choses" nous dépassent tous, l'être humain est limité, mais le
 Dieu vivant, l'Eternel des Armées, Lui, n'est pas limité ! Et ses pensées ne
sont pas nos pensées, et nos voies ne sont pas ses voies ! Alléluia !

Dieu m'a donné envie de lire la Bible et m'a clairement fait comprendre
qu'appartenir à une religion ne faisait pas de moi une chrétienne ! Bien au contraire !

Je continue de voir par la grâce de Dieu des choses qui me dépassent, des
 révélations qu'on pourrait appeler prophétiques, mais toujours prier pour
demander le discernement dans ce domaine ! Dieu m'a donné la paix même
 s'il y a des tempêtes qui voudraient me déstabiliser.

Le Seigneur m'a utilisé pour sa seule gloire auprès de quelques malades, et
 dans d'autres circonstances, notamment auprès d'un jeune musulman qui
avait un cancer en phase terminale, il a été guéri au Nom de Jésus-Christ seul !

N.B : Le premier livre auquel je me suis intéressé dans la Bible au début de ma
conversion était l'Apocalypse et jusqu'à maintenant, j'aime toujours étudier le livre de l'Apocalypse.

SACHE QU'IL N'Y A PAS D'AUTRES NOMS QUI PUISSE SAUVER EN DEHORS DE

JESUS-CHRIST !


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:43 (2016)    Sujet du message: Profession de foi d’un jeune sataniste /Charles Evans :

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du Forum -> DIVERS SUJETS -> QUESTIONS ? REPONSES -> Satan existe-il? Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com