FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du Forum
FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



  
PAGE PRINCIPAL http://solitude.leforum.eu
FLUX RSS http://solitude.leforum.eu/rss.php
CONNAÎTRE la VOLONTÉ du PÈRE pour la FAIRE

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du Forum -> LE MESSAGE DU JOUR -> Les PREDICATIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
PASTEUR



Inscrit le: 27 Juil 2007
Messages: 1 403

MessagePosté le: Jeu 25 Nov - 11:15 (2010)    Sujet du message: CONNAÎTRE la VOLONTÉ du PÈRE pour la FAIRE Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
CONNAÎTRE la VOLONTÉ du PÈRE pour la FAIRE

Quand nous faisons notre propre volonté, ou que nous sommes négligents dans notre marche. Dieu, dans sa miséricorde, peut nous avertir par un obstacle qui nous arrête si nous y faisons attention ; tandis que «l’insensé suit son chemin, et il est puni».
Dieu peut permettre, où il y a beaucoup d’activité et de travail, que Satan suscite des obstacles, afin que nous soyons tenus sous la dépendance du Seigneur, mais Dieu ne permet jamais à Satan d’agir autrement que sur la chair.
 Si nous laissons la porte ouverte, si nous nous éloignons de Dieu, Satan nous fait du mal ; mais autrement ses efforts ne sont qu’une épreuve pour la foi, afin de nous avertir d’un danger ou d’un piège,
 — ou de quelque chose qui aurait la tendance de nous élever à nos propres yeux.
 C’est un instrument pour nous corriger.
C’est-à-dire que Dieu permet à Satan d’affliger l’esprit et de faire souffrir la chair extérieurement, afin que l’homme intérieur soit gardé du mal.
 S’il s’agit d’autre chose que de cela, alors ce sont probablement nos mais et nos si qui nous arrêtent, ou bien les effets de notre négligence qui a ouvert une porte à Satan, pour nous troubler par des doutes et des difficultés apparentes entre Dieu et nous, parce que nous ne voyons plus clair.
 — Car celui qui est né de Dieu se conserve lui-même, et le Méchant ne le touche point.
En un mot, la question est toute morale.
S’il s’élève quelque question particulière, qu’au premier abord nous soyons incapables de résoudre, nous trouverons que souvent cette question ne serait pas là du tout, si notre position n’était pas fausse, si nous avions été précédemment dans un bon état d’âme, si une vraie spiritualité nous avait gardés, garantis. Alors tout ce que nous avons à faire, c’est de nous humilier de toute l’affaire.

Examinons maintenant si l’Écriture ne nous offre pas quelque principe propre à nous diriger.
— Ici, il est évident que la spiritualité est la chose essentielle, qu’elle est tout.

La règle qu’on vous donne de faire ce que Jésus aurait fait dans telle ou telle circonstance est excellente, où et quand elle peut s’appliquer. Mais sommes-nous souvent dans les circonstances où le Seigneur se serait trouvé ?
Ensuite il est souvent utile de me demander d’où me vient tel désir ou telle pensée de faire ceci ou cela. J’ai trouvé que cela seul décide de plus de la moitié des cas embarrassants où les chrétiens peuvent se rencontrer.

Les deux tiers de ceux qui restent sont le résultat de notre précipitation et de nos péchés antérieurs. — Si une pensée vient de Dieu et non de la chair, alors nous n’avons qu’à nous adresser à Dieu quant à la manière et aux moyens de l’exécuter, et nous serons bientôt dirigés. Il y a des cas où l’on a besoin d’être dirigé, non pas toujours sans des motifs : comme, je suppose, quand j’hésite au sujet d’une visite à faire ou de tel autre cas.
— Une vie d’une charité plus ardente, ou la charité en exercice d’une manière plus intelligente, ou mise en activité en s’approchant de Dieu rendra clairs les motifs de la charité, d’un côté ou de l’autre, — et souvent nous verrons peut-être que notre côté dans cette affaire n’était qu’égoïsme.

Vous direz : Mais s’il n’est question ni de charité ni d’obéissance ?
Alors je réponds que vous devez me montrer une raison pour agir. Car s’il ne s’agit que de votre propre volonté, vous ne pouvez faire plier la sagesse de Dieu à votre volonté.
— Voilà aussi la source d’une autre nombreuse classe de difficultés que Dieu ne résoudra jamais.

Dans ces cas, il enseignera, par sa grâce, l’obéissance et il nous fera voir combien nous avons perdu de temps dans notre activité propre. Finalement, «il fera marcher les débonnaires dans la droiture, et il enseignera sa voie aux humbles».
Je vous ai communiqué à ce sujet tout ce que mon esprit peut vous fournir dans ce moment.
 — Au reste, rappelez-vous seulement que la sagesse de Dieu nous conduit dans la voie de la volonté de Dieu : si notre propre volonté est en activité, Dieu ne peut se plier à cela.
 — C’est là la chose essentielle à découvrir.
— C’est le secret de la vie de Christ. — Je ne connais pas d’autre principe dont Dieu puisse se servir, quoiqu’il pardonne et fasse tout tourner à notre bien.

Mais vous me questionnez encore quant à sa direction. Il dirige le nouvel homme qui n’a d’autre volonté que Christ. Il mortifie et fait mourir le vieil homme, et de cette manière il nous purifie pour nous faire porter du fruit.
«Voici, je viens... pour faire, ô Dieu, ta volonté». — J’ai pris plaisir à la faire.
C’est la place d’un portier d’attendre à la porte, — mais en faisant cela il fait la volonté de son maître.
Soyez assuré que Dieu fait plus en nous que nous pour lui ; et ce que nous faisons n’est pour lui qu’autant que c’est lui-même qui le produit en nous.
J’ajoute à l’égard d’un principe déjà exprimé, que nous sommes sanctifiés pour l’obéissance de Jésus Christ. Or il était venu pour faire la volonté de son Père, sans laquelle il ne faisait rien. Ainsi, dans la tentation au désert, Satan cherchait à le faire agir selon Sa volonté propre, en des choses où il n’y avait pas même une apparence de mal.
Le Père venait de Le reconnaître pour son Fils. Satan le tente en disant : «Si tu es Fils de Dieu, dis que ces pierres deviennent des pains» ; mais Jésus, comme serviteur, ne fait rien, parce qu’il n’y avait à cet égard aucune volonté de son Père.
«L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu». Comme il n’y avait pas de parole de Dieu pour le cas actuel, Jésus ne fit rien. Satan ne pouvait rien faire non plus. Quoique toujours actif pour faire le bien, il ne bougea pas lorsque Marie et Marthe lui firent dire : «Celui que tu aimes est malade». Son Père ne l’y avait pas envoyé. Lorsqu’il y va plus tard, la sagesse de Dieu est ainsi manifestée, en ce qu’un témoignage à la divine puissance de Jésus, comme Fils de Dieu, fut rendu par la résurrection de Lazare. Pour nous-mêmes, lorsque la volonté de Dieu n’est pas connue, notre sagesse consiste souvent à nous abstenir jusqu’à ce qu’elle soit manifestée. Dieu veut que, zélés pour les bonnes oeuvres, nous fassions toujours le bien, mais on ne peut devancer le moment, et l’oeuvre de Dieu est faite parfaitement quand c’est lui qui la fait.



Revenir en page d'ACCUEIL
http://solitude.leforum.eu


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:20 (2016)    Sujet du message: CONNAÎTRE la VOLONTÉ du PÈRE pour la FAIRE

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du Forum -> LE MESSAGE DU JOUR -> Les PREDICATIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com