FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du Forum
FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



  
PAGE PRINCIPAL http://solitude.leforum.eu
FLUX RSS http://solitude.leforum.eu/rss.php
Aisha était une femme

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du Forum -> SUJET SUR LA VIE CHRETIENNE -> NOTRE COIN DES AINES
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
FOI
Administrateur/ENSEMBLE
Administrateur/ENSEMBLE


Inscrit le: 05 Mar 2008
Messages: 137

MessagePosté le: Lun 10 Jan - 12:49 (2011)    Sujet du message: Aisha était une femme Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Aisha était une femme qui vivait dans un village nord-africain. Son mari avait beaucoup de chèvres, quelques vaches et elle était mieux lotie que la plupart de ses voisines. Celles-ci habitaient pour la plupart dans des huttes au toit de chaume ; elles devaient aller au puits du village pour chercher leur eau, et descendre au ruisseau dans la vallée pour laver leurs vêtements. La maison d’Aisha, au contraire, avait un toit plat, en dur et un fourneau raccordé à une bouteille de gaz ; Aisha lavait les habits de la famille sous son propre figuier et les étendait pour les sécher sur son propre toit. Elle était fière et heureuse de savoir que pratiquement tout ce qu’elle possédait était un peu mieux que ce qu’avaient ses voisines. Les autres allaient au marché à dos de mule, parcouraient cinq kilomètres ou plus pour attraper le bus local, alors que son mari avait une vieille voiture, qui la conduisait en ville, en grande pompe.
C’était par un jour froid et morne de décembre. Durant le dernier kilomètre, la route s’était transformée en une piste sommaire, mais elle remarqua à peine les cahots, tant elle était absorbée par la pensée de ses acquisitions. La plupart des femmes du village lavaient leur linge avec de grands pains de savon jaune, mais elle, elle avait vu une publicité pour une poudre à laver, qui prétendait « laver plus blanc ». Elle aimait bien que les vêtements de ses enfants aient l’air plus propres que ceux de n’importe qui d’autre, et elle avait justement une montagne de lessive en attente. Elle espérait que le temps se maintiendrait, car une âpre brise venue du nord sifflait par les gorges des collines, derrière le village. Elle fut heureuse de rentrer, d’appeler ses enfants et mit la bouilloire sur le feu.
Elle se réveilla tôt, le lendemain matin, et fit chauffer son eau. Elle travailla dur et bientôt tout son linge était étendu sur le toit, à la vue de tout le village. Aisha regarda autour d’elle avec contentement. De l’autre côté de la piste, sa voisine avait étendu quelques guenilles dépenaillées sur une haie de figuiers, mais elles faisaient piètre figure et leur aspect était miteux en comparaison avec son linge. Sa poudre lavait réellement plus blanc.
Il commença à faire de plus en plus froid : le ciel au-dessus de la montagne était d’un gris étrange, et les cimes avaient l’air toutes proches et menaçantes. Rien ne fut sec à la tombée de la nuit. Les familles se serrèrent autour des charbons de bois embrasés et chacun s’empressa d’aller tôt au lit.
Au réveil, le soleil brillait, et Aisha donna aux enfants leur petit déjeuner avant de les envoyer à l’école. Puis, elle gravit l’escalier extérieur pour jeter un coup d’oeil à sa lessive. Elle serait certainement étincelante, d’un blanc aveuglant, sous le soleil — si blanc que tout le village se retournerait pour contempler sa pureté et pour s’en étonner. Elle ouvrit la porte sur le toit et resta clouée au sol.
— Qui a sali ma lessive ?, cria-t-elle en colère, en s’approchant à grands pas.
Puis, elle s’arrêta et comprit. Personne n’avait maculé sa lessive, mais la neige était tombée pendant la nuit et la montagne derrière sa maison était d’un blanc éclatant, qu’on ne pouvait d’abord pas regarder, tellement il brillait. A côté de cette pureté étincelante, ses draps avaient l’air presque gris.
— Vraiment, ils ne sont rien devant la blancheur de Dieu, murmura-t-elle en se hâtant de les décrocher.
Mais quand elle tourna le dos à des sommets étincelants, son regard se posa sur les haillons étendus sur la haie de figuiers, en face, et cela suffit pour la rassurer.
Quand nous regardons autour de nous et que nous nous comparons avec d’autres gens, nous pouvons toujours trouver quelqu’un qui est moins bien élevé, moins favorisé, qui se tient moins bien que nous et cela nous donne le sentiment de n’être pas si mal que ça...
Mais quand nous regardons à la vie brillante de pureté et d’amour qu’a menée Jésus, nous ne pouvons garder cette impression. Au contraire, nous commençons à réaliser combien nous sommes loin d’atteindre ce qu’il a prévu pour nous…
Note : « En se mesurant à leur propre mesure et en se comparant à eux-mêmes, ils manquent d’intelligence. » (2 Co 10 : 12)

Revenir en page d'ACCUEILhttp://solitude.leforum.eu


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:38 (2016)    Sujet du message: Aisha était une femme

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du Forum -> SUJET SUR LA VIE CHRETIENNE -> NOTRE COIN DES AINES Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com