FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du Forum
FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



  
PAGE PRINCIPAL http://solitude.leforum.eu
FLUX RSS http://solitude.leforum.eu/rss.php
DECOURAGEMENT? SURTOUT NE PAS BAISSER LES BRAS

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du Forum -> SUJET SUR LA VIE CHRETIENNE -> SOUFFRANCE et DECOURAGEMENT?
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
BIBLE
Administrateur/ENSEMBLE
Administrateur/ENSEMBLE


Inscrit le: 17 Juin 2007
Messages: 492

MessagePosté le: Jeu 6 Mar - 06:24 (2008)    Sujet du message: DECOURAGEMENT? SURTOUT NE PAS BAISSER LES BRAS Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
LE DÉCOURAGEMENT
Il y a plusieurs raisons apparentes au découragement :
1) On peut se décourager ou être découragé par la dureté du chemin:
Nombres 21:4
" Ils partirent de la montagne de Hor par le chemin de la Mer Rouge, pour contourner le pays d'Edom. Le peuple s'impatienta en route (mais le peuple perdit courage en chemin.) Et parla contre Dieu et contre Moïse : Pourquoi nous avez-vous fait monter hors d'Égypte, pour que nous mourions dans le désert ? Car il n'y a point de pain, et il n'y a point d'eau, et notre âme est dégoûtée de cette misérable nourriture. "
Ce peuple s’était habitué à cette nourriture miraculeuse, pourtant c’était une grâce quotidienne que Dieu lui accordait !
Mais voilà c’était une vie très certainement difficile que la vie dans le désert! Ce peuple avait oublié l’esclavage duquel Dieu venait de le sortir ! Il ne se souvenait que des bonnes choses de sa vie passée.
Il peut arriver au chrétien d’être découragé :
 à cause des difficultés de la vie chrétienne, mais nous devons veiller dans ces moments là, à ne pas en arriver à envier notre vie passée sans Dieu.
Ne nous habituons pas aux bontés de Dieu, mais au contraire rendons grâce continuellement à Dieu.
N’oublions pas non plus d’où Dieu nous a tiré.
2) Parfois on peut aussi se décourager devant la difficulté de la tâche :
Néhémie 4:10 :
" Cependant Juda disait : Les forces manquent à ceux qui portent les fardeaux, et les décombres sont considérables ; nous ne pourrons pas bâtir la muraille. "
Quand on relit le contexte de ce verset on s’aperçoit que l’importance de la tâche n’était finalement pas le problème !
C’était surtout les attaques des ennemis qui décourageaient les hommes du peuple.
Parfois nous pouvons nous décourager en voyant l’importance d’une tâche, nous pouvons, nous dire que nous n’y arriverons jamais !
Mais veillons à ce que ce ne soit pas la crainte des attaques de notre ennemi qui ne nous fasse voir que la difficulté de la tâche. D’ailleurs regardez la solution de Néhémie :
Néhémie 4 : 14.
" Je regardai, et m'étant levé, je dis aux grands, aux magistrats, et au reste du peuple : Ne les craignez pas ! Souvenez-vous du Seigneur, grand et redoutable, et combattez pour vos frères, pour vos fils et vos filles, pour vos femmes et pour vos maisons ! "
3) On peut aussi, être découragé en voyant la prospérité des méchants:
Psaumes 73:1 :
" Psaume. D'Asaf. En vérité, Dieu est bon pour Israël, pour les hommes au cœur pur. Toutefois, mon pied allait fléchir, mes pas étaient sur le point de glisser ; (Pourtant, j'avais presque perdu pied, un rien, et je faisais un faux pas). Car je portais envie aux insensés, en voyant le bonheur des méchants. ( car j'étais jaloux des parvenus, je voyais la chance des impies) "
Veillons à ne pas envier ce monde et les richesses de ce monde ! Cela peut être pour le chrétien une occasion de chute.
Souvenons-nous que le peuple dans notre premier texte a envié les richesses qu’il avait connu en Égypte. Et nous connaissons quelle en a été la suite.
4) Le retard dans la satisfaction des désirs:
Proverbes 13:12
" Un espoir différé rend le cœur malade, Mais un désir accompli est un arbre de vie. "
Je me souviens d’un chrétien qui voulait se marier, et cet homme s’impatientait de voir Dieu subvenir à son besoin.
A un moment de sa vie, il s’est découragé et il est tombé dans le péché.
Mais son désir de se marier ne s’est pas accompli de suite.
Il est revenu à Dieu en se repentant, demandant pardon pour ses doutes et ses actes, et quelques années après, Dieu a répondu à son besoin.
Il est aujourd’hui marié et père de 2 enfants.
Proverbes 13:13
" Celui qui méprise la parole se perd, Mais celui qui craint le précepte est récompensé. "
DÉCOURAGEMENT, Plusieurs hommes ont connu dans leur vie le découragement.
Moïse s’est découragé :
Devant l’importance de la tâche que Dieu lui confiait.
Nombres 11 : 10
" Moïse entendit le peuple qui pleurait, chacun dans sa famille et à
l'entrée de sa tente. La colère de l'Éternel s'enflamma fortement. Moïse fut attristé, et il dit à l'Éternel : Pourquoi affliges-tu ton serviteur, et pourquoi n'ai-je pas trouvé grâce à tes yeux, que tu aies mis sur moi la charge de tout ce peuple ? Est-ce moi qui ai conçu ce peuple ? Est-ce moi qui l'ai enfanté, pour que tu me dises : Porte-le sur ton sein, comme le nourricier porte un enfant, jusqu'au pays que tu as juré à ses pères de lui donner ? Où prendrai-je de la viande pour donner à tout ce peuple ? Car ils pleurent auprès de moi, en disant : Donne-nous de la viande à manger ! Je ne puis pas, à moi seul, porter tout ce peuple, car il est trop pesant pour moi. Plutôt que de me traiter ainsi, tue-moi, je te prie, si j'ai trouvé grâce à tes yeux, et que je ne voie pas mon malheur "
Dans cette difficulté Moïse en est arrivé à réclamer la mort !
Mais voyons plutôt la réponse de Dieu.
Réponse de Dieu : v 16
" L'Éternel dit à Moïse : Assemble auprès de moi soixante-dix hommes des anciens d'Israël, de ceux que tu connais comme anciens du peuple et ayant autorité sur lui ; amène-les à la tente d'assignation, et qu'ils s'y présentent avec toi. Je descendrai, et là je te parlerai ; je prendrai de l'esprit qui est sur toi, et je le mettrai sur eux, afin qu'ils portent avec toi la charge du peuple, et que tu ne la portes pas à toi seul. "
En gros la réponse de Dieu est simple, il invite Moïse à entrer dans sa présence, à avoir une relation avec lui. Et quand nous sommes découragés nous pouvons être complètement régénérés, et même trouver une solution à notre difficulté dans la présence de Dieu.
Moïse a aussi connu le découragement, la fatigue, la lassitude au sein même du combat
Exode 17.8
" Amalek vint combattre Israël à Rephidim. Alors Moïse dit à Josué: Choisis-nous des hommes, sors, et combats Amalek ; demain je me tiendrai sur le sommet de la colline, la verge de Dieu dans ma main. Josué fit ce que lui avait dit Moïse, pour combattre Amalek. Et Moïse, Aaron et Hur montèrent au sommet de la colline. Lorsque Moïse élevait sa main, Israël était le plus fort ; et lorsqu'il baissait sa main, Amalek était le plus fort. Les mains de Moïse étant fatiguées, ils prirent une pierre qu'ils placèrent sous lui, et il s'assit dessus. Aaron et Hur soutenaient ses mains, l'un d'un côté, l'autre de l'autre ; et ses mains restèrent fermes jusqu'au coucher du soleil. Et Josué vainquit Amalek et son peuple, au tranchant de l'épée. L'Éternel dit à Moïse : Écris cela dans le livre, pour que le souvenir s'en conserve, et déclare à Josué que j'effacerai la mémoire d'Amalek de dessous les cieux. Moïse bâtit un autel, et lui donna pour nom : L’Éternel ma bannière. "
Que voit-on ? Le peuple de Dieu est attaqué par l’ennemi, la solution de Moïse consiste à se tenir sur la colline dans la présence de Dieu !
Lorsque Moïse élevait ses mains vers le ciel, là-bas dans la vallée le peuple était le plus fort, mais lorsque les mains de Moïse faiblissaient (vous essayerez de rester toute une journée les mains élevées vers le ciel) le peuple perdait du terrain.
Il y a une formidable image dans ce texte concernant la vie de prière, mais je vais voir avec vous un autre aspect de la vie chrétienne.
Dans les moments où les mains de Moïse étaient fatiguées, Moïse ne s’est pas retrouver tout seul en face du découragement, de la fatigue ou de la lassitude !
Il est écrit qu’à ce moment là (pas avant) Aaron et Hur prirent une pierre qu’ils placèrent sous lui, et il s’assit dessus. Aaron et Hur soutenaient ses mains, l’un d’un côté, l’autre de l’autre ; et ses mains restèrent fermes jusqu’au coucher du soleil.
Cela nous parle de la communion fraternelle, et c’est très souvent dans nos moments de découragements, de luttes, de lassitude que nous en bénéficions le plus !
Peut-être pas assez c’est vrai mais néanmoins vos frères sont là, ils prient pour vous, ils vous portent dans leurs cœurs et dans leurs prières !
Qu’est-ce que Aaron et Hur ont fait pour aider Moïse ?
Ils ont d’abord été attentifs à la fatigue de Moïse (nous devons veiller et prier les uns pour les autres), ensuite ils ont placé une pierre sous Moïse afin qu’il puisse s’asseoir dessus !
Cette pierre me fait penser au Roc, c’est quelque chose de solide, et quel est le roc dans la vie du chrétien ?
C’est la parole de Dieu !
On peut faire beaucoup de choses pour son frère ou sa sœur (et on doit le faire) mais il est une aide qui sera toujours appréciée c’est de ramener ce frère, cette sœur à la parole de Dieu.
Moïse était assis sur le roc ! C’est aussi valable pour nous !
Aaron et Hur ont soutenu les mains de Moïse !
Peut-être que l’on a de gros progrès à faire dans ce domaine !
Je me souviens que lorsque je me suis retrouvé à l’hôpital neurologique pour y subir une opération aux cervicales, La première personne que j’ai rencontré dans cet hôpital c'était un chrétien d'une église de la ville de Décines (69), qui m’a aussitôt reconnu comme étant le responsable du volley à la rencontre de Pentecôte de Gémens (38).
Et ce frère en apprenant le motif de mon séjour dans l’hôpital a mis en marche une formidable chaîne de soutien et de visites par des chrétiens qui travaillaient sur le site.
Chaque jour, pendant 10 jours deux à trois chrétiens sont venus prier avec moi, me faire une petite visite, discuter, m'encourager.
Je n’avais aucune crainte pour cette opération, j'étais dans les mains de mon Dieu, mais j’ai été pris en main par toute une équipe de Chrétiens, un m’a emmené en salle d’opération, un autre était là en salle de réveil. A aucun moment je ne me suis senti seul dans ce grand hôpital.
Ces frères et sœurs ont fait comme Aaron et Hur ils ont sacrifié de leur temps, pour venir soutenir un autre chrétien dans le besoin !
Aaron et Hur ont souffert avec Moïse, mais en fin de compte la victoire fut grande !
Josué a connu lui aussi des moments de découragement. Oui ce même Josué qui était prêt à entrer dans le pays promis !
A été pris de découragement. Ceci nous montre que quelle que soit notre position dans l’église, nous pouvons connaître le découragement.
Josué 7 : 1
" Les enfants d'Israël commirent une infidélité au sujet des choses dévouées par interdit. Acan, fils de Carmi, fils de Zabdi, fils de Zérach, de la tribu de Juda, prit des choses dévouées. Et la colère de l'Éternel s'enflamma contre les enfants d'Israël. Josué envoya de Jéricho des hommes vers Aï, qui est près de Beth-Aven, à l'orient de Béthel. Il leur dit : Montez, et explorez le pays. Et ces hommes montèrent, et explorèrent Aï. Ils revinrent auprès de Josué, et lui dirent : Il est inutile de faire marcher tout le peuple ; deux ou trois mille hommes suffiront pour battre Aï ; ne donne pas cette fatigue à tout le peuple, car ils sont en petit nombre. Trois mille hommes environ se mirent en marche, mais ils prirent la fuite devant les gens d'Aï. Les gens d'Aï leur tuèrent environ trente-six hommes ; ils les poursuivirent depuis la porte jusqu'à Schebarim, et les battirent à la descente. Le peuple fut consterné et perdit courage. Josué déchira ses vêtements, et se prosterna jusqu'au soir le visage contre terre devant l'arche de l'Éternel, lui et les anciens d'Israël, et ils se couvrirent la tête de poussière. Josué dit : Ah ! Seigneur Éternel, pourquoi as-tu fait passer le Jourdain à ce peuple, pour nous livrer entre les mains des Amoréens et nous faire périr ? Oh ! Si nous eussions su rester de l'autre côté du Jourdain ! De grâce, Seigneur, que dirai-je, après qu'Israël a tourné le dos devant ses ennemis ? Les Cananéens et tous les habitants du pays l'apprendront ; ils nous envelopperont, et ils feront disparaître notre nom de la terre. Et que feras-tu pour ton grand nom ? "
Une défaite dans la vie de ce peuple ! On peut rester surpris !
Si vous lisez les chapitres qui précédent notre lecture, vous allez lire un récit concernant Jéricho et cette formidable victoire.
Dans cette victoire des centaines d’hommes ont perdu la vie.
Et là dans notre récit seulement 36 hommes sont abattus.
AÏ était une toute petite ville à coté de Jéricho et pourtant ce fut une défaite pour le peuple d’Israël.
Regardons ensemble la réponse de Dieu :
Josué ch 7 v 10 " L'Éternel dit à Josué : Lève-toi ! Pourquoi restes-tu ainsi couché sur ton visage ? Israël a péché ; ils ont transgressé mon alliance que je leur ai prescrite, ils ont pris des choses dévouées par interdit, ils les ont dérobées et ont dissimulé, et ils les ont cachées parmi leurs bagages. Aussi les enfants d'Israël ne peuvent-ils résister à leurs ennemis ; ils tourneront le dos devant leurs ennemis, car ils sont sous l'interdit ; je ne serai plus avec vous, si vous ne détruisez pas l'interdit du milieu de vous. "
Parfois il peut arriver que nous connaissions le découragement et la défaite dans notre vie, dans notre famille, dans notre église à cause du péché, d’un péché, d’une transgression.
Et nous restons surpris d’essuyer des défaites dans des petites choses.
La solution c’est de ne pas attendre que Dieu nous sanctionne pour avouer notre faute. La solution c’est encore d’entrer dans la présence de Dieu afin d’être sanctifiés. Je réfléchissais à Acan et je pensais que si Acan avait reconnu immédiatement sa faute, Dieu aurait pu pardonner.
Mais à cause de cette faute, ce qui n’était qu’une petite bataille, s’est transformé en une défaite pour le peuple de Dieu.
Ne gardons pas en nous des rancœurs ou des fautes cachées, mais confessons les plutôt à notre Dieu qui est bon et miséricordieux
Vous connaissez très certainement cette histoire qui nous parle du découragement d’Élie. Mais nous allons quand même la lire
1Rois 19 : 2
" Jézabel envoya un messager à Élie, pour lui dire : Que les dieux me traitent dans toute leur rigueur, si demain, à cette heure, je ne fais de ta vie ce que tu as fait de la vie de chacun d'eux ! Élie, voyant cela, se leva et s'en alla, pour sauver sa vie. Il arriva à Beer-Schéba, qui appartient à Juda, et il y laissa son serviteur. Pour lui, il alla dans le désert où, après une journée de marche, il s'assit sous un genêt, et demanda la mort, en disant : C'est assez ! Maintenant, Éternel, prends mon âme, car je ne suis pas meilleur que mes pères. Il se coucha et s'endormit sous un genêt.
Élie a connu le découragement dans le service pour Dieu, il avait fait des grandes choses pour la gloire de Dieu. Et voilà qu’à cause des paroles d’une femme, il perd courage.
Comme je le disais tout à l’heure quelle que soit notre position, nous pouvons connaître le découragement.
La réponse de Dieu est simple.
" Et voici, un ange le toucha, et lui dit : Lève-toi, mange. Il regarda, et il y avait à son chevet un gâteau cuit sur des pierres chauffées et une cruche d'eau. Il mangea et but, puis se recoucha. L'ange de l'Éternel vint une seconde fois, le toucha, et dit : Lève-toi, mange, car le chemin est trop long pour toi. Il se leva, mangea et but ; et avec la force que lui donna cette nourriture, il marcha quarante jours et quarante nuits jusqu'à la montagne de Dieu, à Horeb. Et là, il entra dans la caverne, et il y passa la nuit. Et voici, la parole de l'Éternel lui fut adressée, en ces mots : Que fais-tu ici, Élie ? Il répondit : J'ai déployé mon zèle pour l'Éternel, le Dieu des armées ; car les enfants d'Israël ont abandonné ton alliance, ils ont renversé tes autels, et ils ont tué par l'épée tes prophètes ; je suis resté, moi seul, et ils cherchent à m'ôter la vie."
La solution de Dieu est simple, Dieu invite Élie à une plus profonde relation avec lui. Cette relation est précédée par une nourriture qui vient de Dieu (sa parole) et c’est en effet en nous nourrissant chaque jour de cette nourriture que nous pourrons alors entrer dans la présence de Dieu.
Je disais dernièrement au groupe de jeunes de mon église, qu’il y a plusieurs façons de lire la parole de Dieu.
La première consiste à lire quelques versets chaque jour.
Et je leur disais que l’on peut vivre en ne buvant que de l’eau. Des hommes se sont maintenus en vie, parce qu’ils n’avaient que de l’eau à leur disposition.
Cela maintient les fonctions vitales pendant un certain temps. Mais cela ne permet pas de fournir des efforts dans un travail quelconque.
Et vous pouvez vivre en ne consommant que quelques versets de la parole de Dieu par jour; si vous arrivez à faire cela c’est déjà bien, cela maintiendra les fonctions vitales de votre foi, de votre vie spirituelle, mais cela ne vous permettra pas de fournir des efforts dans un travail pour Dieu.
Nous avons besoin d’une nourriture plus consistante, nous pouvons lire la parole de Dieu d’une autre manière, en demandant à Dieu que veux-tu me dire ce matin ?
Prenons le temps de lire la Parole non pas dans une lecture cursive, mais par une étude approfondie de cette parole.
Plus nous nous nourrirons de cette parole, plus nous serons forts pour accomplir la tâche que Dieu nous a confié.
Le découragement c’est quelque chose qui peut atteindre n’importe qui !
D’autres hommes ont connu des moments de découragements, Job, David, Jérémie, les Disciples et même Jésus.
Mais Dieu nous invite à ne pas rester dans cette position, mais à reprendre des forces et à œuvrer pour son service.
Et cela ne peut se faire qu’en se nourrissant correctement de la parole de Dieu et en ayant une relation de tous les jours avec notre Dieu.
Ne laissons rien se mettre entre Dieu et nous.
Souvenons-nous qu’il nous a
aimés le premier.

Revenir en page d'ACCUEILhttp://solitude.leforum.eu


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:28 (2016)    Sujet du message: DECOURAGEMENT? SURTOUT NE PAS BAISSER LES BRAS

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du Forum -> SUJET SUR LA VIE CHRETIENNE -> SOUFFRANCE et DECOURAGEMENT? Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com