FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du Forum
FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



  
PAGE PRINCIPAL http://solitude.leforum.eu
FLUX RSS http://solitude.leforum.eu/rss.php
Sorti de mes prisons

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du Forum -> SUJET SUR LA VIE CHRETIENNE -> TéMOIGNAGES en VIDéOS -> HISTOIRES
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
PASTEUR



Inscrit le: 27 Juil 2007
Messages: 1 403

MessagePosté le: Ven 18 Aoû - 06:10 (2017)    Sujet du message: Sorti de mes prisons Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Sorti de mes prisons

De Bastien Cuenot dans Evangélisation en ligne, Evènement, Lifestyle, Techniques d'évangélisation
alttext
•Tu as l’impression de tourner en rond ?
•Tu étouffes dans ta situation actuelle ?
•Tu sens bien que tu es obligé de consommer pour remplir un vide présent ?
•Tu te sens un peu comme un prisonnier et tu te dis que ça a déjà beaucoup trop duré ?

Dans un précédent article, Illusion de liberté, on a vu que la barrière entre les deux était aussi mince qu’un simple bout de ficelle. C’est tellement facile de se sentir libre et pourtant emprisonné !
•Est-il finalement possible de sortir de prison ?
•Est-ce que je dois accepter ma situation et vivre tant bien que mal avec ?

Pour répondre à ces questions, réponds premièrement à cette question par toi-même :

Veux-tu vraiment sortir de prison ?

━ Cyril ne t’a pas rappelé, et là, demain, y a rien de prévu ! Que vas-tu faire, sinon fixer le mur de ta chambre ?! Tu sors déjà les kleenex et tes antidépresseurs.

━ Et puis, quand tu te sens mal dans ta peau, rien de tel qu’une petite virée dans les bars, une petite pilule bleue, et hop, c’est reparti !

━ Ah, surtout n’oublie pas d’amener Lucile à l’anniversaire de sa copine, d’aller acheter une énième paire de jeans pour ton grand, de récupérer ta rebelle d’ado en colle après 19h. Quand tu rentres, étends ta lessive, lances-en une autre. Puis prépare les lasagnes, le plat préféré de ton cadet. Fatiguée ? Bah, tu es leur maman, après tout !

━ Tu l’as rappelé(e) ? Qui ? Ben, tu sais bien, ta conquête de l’autre soir ? Tu te rappelles plus ? Tu es perdu entre Mélanie, Nathalie, Sophie, Marie… Paul, Thierry, Kevin, Christophe…

━ Dis, tu as vu l’heure ? C’est vendredi, man ! 20h50 ! Bouge-toi de là, sors de ton bureau, quoi ! Y a pas que le boulot, dans la vie !


Quelles que soient nos obligations, nos prisons, les substituts qui comblent nos vides et nos manques, quels que soient les palliatifs à nos oppressions et nos angoisses, il faut toujours y revenir parce que demain, ça revient encore et encore. On le sait, mais ?…. Comment faire ? Comment s’en sortir ?

Décide de sortir

La prison, même si c’est un endroit froid où personne n’a envie d’aller, où l’on se sent démuni, privé et coupé de tout, ça a quelque chose de rassurant, tout de même, pour celui qui est enfermé depuis longtemps. Oui, il peut prendre certaines habitudes, et trouver aussi un semblant de confort :
•3 repas par jour,
•Douche et blanchissage,
•TV dans la cellule,
•Quelques exercices dans la cour…

Mmmm …. et puis derrière ces barreaux, qu’est-ce qui m’attend ? Chômage, solitude, ennui, pas d’argent ? Des galères, quoi !!!

Et puis, voilà, tu y es finalement : on t’annonce que tu va pouvoir être libéré !

Ta condition de prisonnier – ou de dépendant si tu préfères – te donne finalement l’impression d’être pas si mal que ça. Rien que de penser que tu vas être libéré de toutes ces imitations du bonheur – de ce faux-semblant de confort – cela te donne la chair de poule !

Pourquoi ? Parce que tu ne sais pas ce qui t’attend de l’autre côté de la grille. L’inconnu te fait si peur que tu pourrais même préférer ta prison à la liberté.

Mais tu le sais au fond de toi, même si ça peut te faire peur, ce qui se passe dehors a quelque chose de nouveau, d’une aventure, d’un nouveau départ pour toi. Tu sais que si tu ne franchis pas ces barreaux, tu peux passer à côté de quelque chose qui t’attire finalement quand même beaucoup.

Ose sortir

La porte s’ouvre… tu fais quoi ?

Tu te contentes de sortir le pied dehors seulement – pour le rentrer facilement à nouveau – ou tu sors entièrement ?

Je ne sais si tu es comme moi, mais je n’aime clairement pas ces situations “entre deux”. Ce court laps de temps où je suis plus rempli de satisfaction mais après quoi, je redeviens rapidement fébrile et je regrette mon action. J’ai beau me dire que, cette fois-ci, j’arrête, que c’était la dernière fois et que je ne m’autoriserai plus à revivre cette situation… finalement, je rechute…encore une fois ! Diagnostic : RÉCIDIVE ! Une pilule, une virée, un film, une fille, un gars, un rdv… de plus… pour se faire du bien une dernière fois pour stopper tout ça demain.

Dans cette forme de prison, tu y trouves comme moi un certain confort, une certaine sécurité. Et même si tu sais que de l’autre côté des barreaux, tu aurais la possibilité de connaître ta liberté, le plus angoissant pour toi, c’est de franchir le pas ! Pas vrai ?


Changer de mode de fonctionnement, de penser, d’agir… c’est super flippant ! Est-ce que ça va vraiment être mieux ? Arrêter tout ça te paraît impossible, voire suicidaire ?

Alors tu oses, ou pas ?!

Mon parcours en prison

Eh oui ! La peine est lourde quand tu additionnes tout :
•J’étais dans la prison du regard des autres, de devoir être parfait à leurs yeux et ne surtout pas montrer que j’ai des problèmes.
•J’ai ensuite fait un tour dans la prison de l’activisme, où je pensais qu’il fallait que je fasse tout pour les autres, parce que leurs remerciements et leur éloges me rendaient important à leurs yeux.
•J’ai continué ma visite dans les prisons, en visitant ensuite celle qui héberge les orgueilleux. Après avoir été déçu par le comportement et les paroles en l’air de plusieurs, je me suis dit que je devais maîtriser ma vie en me débrouillant par moi-même.
•Une autre prison qui m’a vu, c’est celle de l’ignorance. Pas assez calé dans certains domaines de ma vie, je pensais que je devais avoir un avis sur tout. Je suis devenu très facilement influençable, ne sachant pas reconnaître la sagesse dans ce qu’on me disait.
•Ah oui, il y a aussi la prison de la mauvaise estime de soi ! Ah celle-là, elle est coriace ! J’y ai fait plusieurs séjours après plusieurs récidives. La raison ? Je ne suis pas à la hauteur, l’autre est forcément meilleur que moi !

J’étais pas seul. Sérieux ?


Si de l’autre côté des barreaux un ami t’attendait pour t’accueillir dans ta nouvelle vie, qu’est-ce que ça changerait pour toi ?

Est-ce que ça te motiverait à sortir, à prendre ton courage à deux mains pour affronter ce qui se passe de l’autre côté ?

Maintenant, j’ajoute une donnée loin d’être négligeable : cet ami a payé ta rançon pour que tu sortes de ta prison. Qu’est-ce que ça change pour toi de savoir ça ?

Personnellement, moi, ça démontre encore plus l’amour de cette personne pour moi !

Mon ami à moi, il s’appelle Jésus !


À chaque prison, Il m’attendait dehors ! À chaque fois, Il me rappelait que pour cette prison aussi, il avait payé pour m’en sortir. Et à chaque fois, ses paroles laissaient transparaître un sourire sur son visage, heureux de pouvoir me libérer….encore une fois !

J’ai voulu savoir d’où lui venait cette possibilité de payer pour chacun de mes séjours en prison, parce que je veux bien aider un ami, mais sérieux au bout de 2 ou 3 fois, je suis plus sincèrement plus motivé à jeter l’éponge que d’aider à nouveau…encore une fois.

Jésus m’a répondu qu’il avait donné sa vie en rançon pour moi. L’argent ne suffisait pas à payer pour toutes les fois où je me retrouvais en prison, mais qu’en mourant pour moi, il avait payé le prix ultime qui puisse être payé.

La mort… bizarrement, c’est exactement le prix qui était indiqué sur mon ardoise après toutes les récidives, tous mes séjours en prison… J’étais condamné à cette peine ultime ! Un prix que j’aurai pu payer, mais qui ne m’aurait finalement pas permis de savoir ce qui se passait derrière les barreaux, puisque mort.


Tu connais un bon ami, toi, capable de prendre ta place ? Capable de mourir pour toi pour que tu puisses connaître l’autre côté des barreaux de la prison de ta vie ? Jésus est seul qui l’ait fait pour moi !

Ça sonne bizarre ? Pourtant, je connais beaucoup de gens qui ont été libérés autour de moi, heureux de vivre grâce à la rançon que Jésus a payée pour tous ceux qui veulent vivre cette nouvelle chance pour leur vie !

Ils sont méconnaissables entre leur vie d’avant et leur vie d’après. D’ailleurs, je te propose de lire l’article sur mon ami Ludo, ancien néonazi sorti des ses prisons en se liant d’amitié avec Jésus.

Ça ne va pas forcément te ramener en prison

Une fois dehors, tu as peur que ta liberté soit insurmontable, que de te priver de ton ancienne vie et de tes anciennes habitudes devienne ingérable.

Pourtant, la liberté, ça s’apprivoise et ça se conquiert chaque jour. Si tu décides d’être heureux, c’est possible, même si tu n’as physiquement personne en face de toi à qui parler, à regarder ou à qui sourire.

Tu peux être heureux :
•sans que ce soit l’alcool, la drogue et les cachets qui t’aident à rigoler ou à te sentir bien,
•sans avoir besoin de dépendre sur tes fréquentations pour t’éclater,
•sans que ton job doive combler ta peur de manquer,
•sans avoir besoin que tes enfants te donnent le sentiment d’exister.

Moi, ce qui m’aide beaucoup, c’est mon imagination. J’imagine Jésus à côté de moi, chez moi, partout où je vais, Il est là. Jésus étant Esprit, Il n’a pas besoin de se rendre visible pour être réel et t’accompagner, combler cette peur de la solitude. Il est là… tout autour de toi.


Ton nouvel Ami est là, Il est toujours là ! Le vent, le vois-tu ? Non, mais tu le sens et tu l’entends. Avec le temps, tu verras que c’est pareil, avec Jésus. Il va occuper l’espace vide de ton coeur, là où tu vis, là où tu travailles, sur tes lieux de loisirs… absolument partout !

Mon ami transforme ma vie de jour en jour

Devant la porte de ma prison, quand Jésus m’a dit : “Viens, suis-moi”. Le plus difficile pour moi a été de lui faire confiance. Après tout, je ne le connaissais pas vraiment, cet ami.

Mais Il a été le premier à me tendre la main. Il me laisse le choix de la prendre. Je me suis dit que ce n’était plus le moment de faire marche arrière, ma vie de détenu, je n’en voulais plus.

Et alors ? Je l’ai prise. Et je ne le regrette pas. Il a depuis pris soin de moi dès ma sortie de prison et me propose de m’accompagner dans ma nouvelle vie, celle où je peux réellement m’épanouir sans dépendre ni de quelque chose ni de personne, seulement de Lui. Et le mieux, c’est qu’Il me laisse toujours libre de saisir sa main. Alors qu’Il a tout payé, il ne m’oblige pas à travailler pour Lui. Attends, je crois que j’ai quand même mieux ! Jésus est devenu mon meilleur confident et mon guide dans ma vie nouvelle.

Tu n’as pas envie, toi aussi, de sortir de tes prisons et vivre la liberté que Jésus t’offre ? Je te propose de découvrir qui est Jésus et qui Il peut être pour toi !

Toi aussi tu peux sortir de tes prisons !

N’hésite pas à m’écrire un commentaire pour me dire si tu as toi aussi besoin de sortir de tes prisons.

Bastien Cuenot.

Revenir en page d'ACCUEIL
http://solitude.leforum.eu


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:43 (2017)    Sujet du message: Sorti de mes prisons

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du Forum -> SUJET SUR LA VIE CHRETIENNE -> TéMOIGNAGES en VIDéOS -> HISTOIRES Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com