FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du Forum
FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



  
PAGE PRINCIPAL http://solitude.leforum.eu
FLUX RSS http://solitude.leforum.eu/rss.php
La Réincarnation : vrai ou faux ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du Forum -> DIVERS SUJETS -> QUESTIONS ? REPONSES -> SUJETS SENSIBLES
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
BIBLE
Administrateur/ENSEMBLE
Administrateur/ENSEMBLE


Inscrit le: 17 Juin 2007
Messages: 492

MessagePosté le: Dim 27 Avr - 08:46 (2008)    Sujet du message: La Réincarnation : vrai ou faux ? Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
La Réincarnation : vrai ou faux ?
John Weldon et Dr Clifford Wilson

Dans le cadre du dossier Affronter la mort, il nous a paru opportun d’insérer un article, légèrement écourté, sur la théorie de la réincarnation, de plus en plus répandue dans notre société. Nous avons sélectionné quelques extraits (p. 65-67 ; 68-69 ; 73-74) du livre Jésus-Christ ou les gourous (88 pages), publié par les éditions du Centre Biblique Européen, Ch. Champ du Clos 16, CH-1418 Vuarrens (Suisse).Perfectionnement de soi-même au travers de plusieurs vies ?
La réincarnation enseigne que nous payons pour nos péchés (autrement dit, nous les expions) par notre propre perfectionnement au travers de plusieurs vies d’après la loi « karmique » (ou du karma1). En contraste, la Bible dit que nous n’avons qu’une vie pendant laquelle il nous importe d’atteindre le salut (Héb 9.27)… pas même deux, combien moins des milliers ou des millions !

C’est la raison pour laquelle il a fallu l’incarnation unique (Jean 3.16, 18), et une seule fois dans le temps, de Jésus-Christ, afin qu’il portât en lui-même la condamnation pour le péché de l’homme, ce dernier ne pouvant par lui-même atteindre le niveau de perfection exigé par Dieu. Christ est mort à notre place en prenant sur lui le châtiment de nos péchés. Notez que Jésus-Christ ne mourra plus jamais (Rom 6.9) et qu’il n’a été manifesté qu’une seule fois (Héb 9.25-28). La Bible dit que le perfectionnement spirituel propre (ou le salut) basé sur nos efforts personnels (comme le suppose la réincarnation) est une voie sans espoir qui ne nous amènera jamais à Dieu (Gal 1.8 ; 3.24). L’œuvre accomplie par Jésus-Christ est parfaite ; elle rend vaine toute tentative de l’homme de se sauver par lui-même (Héb 10.14). Le salut est par  la foi et non par les œuvres (Éph 2.9-10,18 ; 9.26 ; Luc 24.25,46 ; 1 Pi 2.24 ; 4.1 ; Héb 2.9,10,18 ; 9.26). La crucifixion de Jésus a été prévue dès l’éternité passée (Act 2.23) et annoncée, entre autres, 1000 ans (au Ps 22) puis 700 ans (És 53) avant que l’événement n’ait eu lieu. S’il était possible que l’homme se sauvât tout seul, Dieu aurait commis une erreur en jugeant Jésus à notre place, et cette hypothèse est inadmissible.

En fait, la résurrection de Christ contredit la réincarnation. Dieu dit que le châtiment du péché, c’est la mort. Les hommes meurent parce qu’ils pèchent (s’il y avait des hommes parfaits, ils ne mourraient pas). Le fait même que Christ soit ressuscité d’entre les morts – ce qui est un fait authentique d’après tous les critères de jugement historique et d’évidence légale2 - prouve que tous les péchés ont été expiés, sans en omettre aucun (Rom 4.25). Le châtiment qui est tombé sur lui à cause de nos péchés, c’était la mort, et sa résurrection a été la preuve que tous les péchés étaient bel et bien expiés. Toute personne donc qui croit en Christ jouit de la vie éternelle : une existence parfaite, personnelle, pour toujours, dans la présence d’un Dieu parfait : « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle » (Jean 3.16).

La réincarnation est de ce fait foncièrement opposée au message biblique. Cependant, il y a des gens qui affirment avoir d’authentiques expériences de réincarnation. Il est curieux de noter que le texte occulte Oahspe dit que ces expériences sont empreintes dans l’entendement par de mauvais esprits qui se jouent de leur victime. Ceci est une explication logique des expériences « valides » dans des vies antérieures (p. 65-67).

La réincarnation et l’occultisme ont toujours fait bon ménage et presque tous les mouvements occultes enseignent la réincarnation. Les théories rapportées ici s’inscrivent dans le cadre du combat spirituel décrit dans Éphésiens 6. Derrière ces conceptions se cache l’ennemi des âmes qui veut faire croire qu’il n’y aura aucun jugement futur (Act 17.31), mais simplement une progression dans la vie suivante, qu’on espère meilleure.

C’est grâce à un pouvoir occulte que des expériences de réincarnation s’imposent à l’esprit et lui semblent réelles. Il est aisé pour les anges déchus (qui connaissent bien les circonstances et les choses pour les avoir observées pendant longtemps) de choisir quelque expérience de la vie d’une personne décédée, et de l’implanter dans la conscience d’une personne vivante. Pour certains, ces phénomènes sont des preuves de la réincarnation, mais bien qu’apparemment authentiques, ils sont trompeurs.

D’autre part, la théorie de la réincarnation présente de nombreuses failles, dont plusieurs sont mêmes reconnues par ses adeptes. Premièrement, l’histoire humaine n’en fournit aucune démonstration probante, car si c’était le cas, les choses d’ici-bas devraient aller en s’améliorant, alors que tout va de mal en pis. D’autre part, la preuve factuelle de ces soi-disant expériences de réincarnation est impossible par le seul fait de leur nature subjective. Echappant à toute mesure ou vérification, elles sont insaisissables.

Il faut aussi relever à cet égard les nombreuses contradictions et la grande variété des théories, certaines s’excluant mutuellement. Qu’est-ce donc au juste que la réincarnation : est-ce la transmigration dans des vies animales, ou bien la progression dans des vies humaines successives ? Par des tests empiriques, il est impossible de le déterminer. L’hypothèse de la réincarnation a une origine incertaine, mais il est vraisemblable qu’elle provienne de l’hindouisme (l’idée qu’elle soit originaire d’Égypte et que les Égyptiens en aient été des adeptes semble être contrecarrée par leurs pratiques mortuaires. En effet, pourquoi se donner tant de mal pour préserver le corps si ensuite l’esprit va se réincarner dans un autre être humain?).

Comme déjà souligné plus haut, au vu de leur accointance avec l’occultisme, les expériences de réincarnation sont des manifestations destinées à séduire, à tromper. En général, elles se réalisent dans un contexte spirite accompagné d’états de conscience altérée. Ceux qui ont de telles expériences fournissent souvent, lors de leurs transes, des informations sur l’une de leurs prétendues vies antérieures, ce qui est dans le fond et la forme en contradiction avec les déclarations claires de la Bible. Qu’allons-nous croire : la Parole de Dieu, dont la crédibilité est évidente pour ceux qui la connaissent, ou les insinuations trompeuses de l’occultisme (p. 68-69) ?

La Bible dans son ensemble réfute la Réincarnation
La théorie de la réincarnation est une diversion forgée de toutes pièces par Satan. Elle s’attaque aux principales doctrines chrétiennes. Pour celui qui y est inféodé, croire à Jésus comme Sauveur personnel n’a absolument aucun sens, pas plus que craindre ou attendre un jugement dans le monde à venir.

La réincarnation contredit la Bible pratiquement sur tous les points importants :

Le christianisme…
 La réincarnation…

Croit à un jugement éternel après la mort : c’est Dieu qui nous juge.
 Prétend que nous avons plusieurs vies, voire des milliers, pour nous améliorer : c’est seulement nous qui nous jugeons.

Croit à l’expiation de nos péchés accomplie par Jésus-Christ.
 Déclare que nous n’avons pas besoin de sauveur, ni de salut ; nul besoin de ces choses, étant donné la nature de la « réalité ».

Croit en l’existence d’un lieu qui est l’enfer éternel.
 Dit que tout le monde sera « sauvé » (absorbé dans le divin) à la fin.

Croit à la divinité de Jésus-Christ.
 N’offre que des notions vagues et contradictoires sur « Dieu ». Prétend que Jésus n’a nullement besoin d’être Dieu ; il était simplement plus avancé que d’autres (il avait subi plus de réincarnations).

Croit en l’existence d’un diable personnel, Satan, et d’esprits malins déchus – les démons.
 Déclare que le mal n’est que le résultat du choix de l’homme. L’institution humaine a inventé Satan. Les esprits malins sont des esprits humains rétrogrades qui sont dans l’attente d’une réincarnation – pas des démons.

Croit que la Bible est la seule Parole de Dieu pour l’humanité.
 S’oppose à des concepts bibliques (comme par ex. Héb 9.27). Prétend que tous les écrits religieux sont des communications de Dieu ou du monde des esprits pour aider l’homme.

Croit en un Dieu personnel, trinitaire : Père, Fils et Saint-Esprit.
 Nie l’existence d’un Dieu personnel trinikarmique impersonnelle.taire. La réalité ultime est souvent la loi
Croit que le Ciel est une place distincte, éternelle.
 Dit qu’il y a plusieurs sphères d’esprits progressives.

Croit que Christ était sans péché.
 Nie ces faits ; personne n’est parfait (certains disent que maintenant Christ a atteint la perfection,  mais qu’auparavant il était un pécheur comme tous les autres.

Croit à la résurrection corporelle de Jésus-Christ pour l’éternité.
 Nie ce fait ; il reviendra lors d’une réincarnation ultérieure ou alors il ne reviendra plus du tout.

Croit à la résurrection personnelle et à l’immortalité.
 Avance que la personne individuelle antérieure est à jamais anéantie lors de la nouvelle incarnation.


En conclusion, nous pouvons affirmer que la réincarnation est une des notions les plus perverses qui soit jamais montée au cœur de l’homme. Les chrétiens doivent la rejeter de la façon la plus catégorique. Ceux qui connaissent la Bible ne sont pas étonnés de constater que la parapsychologie se fait l’ardente avocate de cette mystification (p. 73-76).

1 « karma » : terme sanscrit et concept provenant des religions orientales ; la somme de tout ce qu’un individu aurait fait durant ses vies antérieures et durant sa vie présente. Accumulation des expériences de ses vies antérieures ; l’homme devrait, sur ce principe, gérer sa propre vie, dont il est responsable.  (N.d.l.r)

Revenir en page d'ACCUEILhttp://solitude.leforum.eu


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
BIBLE
Administrateur/ENSEMBLE
Administrateur/ENSEMBLE


Inscrit le: 17 Juin 2007
Messages: 492

MessagePosté le: Sam 8 Nov - 22:45 (2008)    Sujet du message: La Réincarnation : vrai ou faux ? Répondre en citant




Code:
[size=18][/size]
[size=18][/size]
[size=18][b]Un récent article de l'Express soulignait que [u]de plus en plus de français sont attirés par le bouddhisme[/u]. [/b][/size]
[size=18][/size]


A la question "quelle religion a votre préférence ?", 2 millions de français répondent "le bouddhisme". Signe des temps : c'est la première fois que le bouddhisme apparaît dans un sondage d'opinion sur la croyance des français. "Je me sens bien dans le bouddhisme", explique Martine, médecin de 37 ans, citée dans l'Express, "parce que c'est une voie spirituelle parfaitement conciliable avec la culture occidentale d'aujourd'hui. A l'inverse de l'éducation religieuse que j'ai reçue, elle ne m'apparaît en rien incompatible avec mes études scientifiques, ni avec mon métier."


Noël, informaticien de 33 ans, partage ce point de vue : "Je ne pouvais plus croire en un Dieu extérieur au monde ou en quelques vérités éternelles et immuables. Le bouddhisme m'a réconcilié avec la religion. Il demeure toujours relié à l'expérience, il supporte la critique de la raison, il ne fait jamais appel à une quelconque extériorité. Ni Dieu tout-puissant, ni dogmes intangibles, ni normes morales imposées de l'extérieur. En même temps, il permet un développement de la conscience, un travail sur soi. Il propose une morale exigeante, mais adaptable à chaque cas particulier."

Voilà bien une des raisons du succès du bouddhisme dont nous savons fort peu de choses en réalité : pas de Dieu, pas d'absolu, pas de morale autre que celle qu'on se donne à soi-même !

Soyons clairs : le bouddhisme n'est pas une religion.
Pour le bouddhisme, rien n'est stable. Tout est en devenir. L'homme, qui n'échappe pas à cette loi, ne possède pas d'âme. Fondamentalement, cette doctrine n'a pas d'autre ambition que "d'éveiller" chaque homme, de lui faire vivre la même expérience que le bouddha, et de lui permettre, par le moyen de la méditation, de parvenir à l'extinction de la soif, du désir.
Développer sa vie spirituelle, sans avoir affaire à Dieu.
C'est, à priori, plus tentant, plus simple, plus facile. Bouddha considérait les questions ultimes, touchant à l'absolu, au divin, comme des spéculations, stériles et non pertinentes. Quel dommage !
La Bible est tellement riche en enseignements sur l'origine et le sens de la vie, sur Dieu, Sa personne, Son amour, sur la création.
Le grand malentendu d'aujourd'hui vient de ce que la religion a dépeint et présenté Dieu d'une telle manière, qu'une très grande majorité des français en est vaccinée.
La plupart des gens en restent trop souvent au catéchisme de leur enfance, et à la littérature du moyen-âge qui présente certaines vérités bibliques d'une manière si grotesque que cela en est risible. L'enfer par exemple (peuplé de diables à queues fourchues activant le feu sous de gros chaudrons) n'est jamais dépeint par la Bible. Peu de gens se donnent la peine de chercher par eux-mêmes à connaître Dieu tel qu'Il se révèle dans sa Parole.
S'il est vrai qu'une lecture personnelle de la Bible n'est pas des plus faciles, elle ne demande pas plus d'efforts que la lecture du Livre tibétain de la vie et de la mort. Seulement voilà ! Lire la Bible est démodé et vieux jeu !

L'Express explique : Plusieurs millions de français sont touchés par certaines notions transmises en Occident par le biais du bouddhisme. Le développement fulgurant de la croyance au karma (loi de causalité) et à la réincarnation en est un exemple frappant.
"Je n'ai jamais compris comment le Dieu biblique pouvait être à la fois tout-puissant, bon et laisser souffrir ou mourir des enfants", explique David, professeur d'anglais de 36 ans.
"La théologie bouddhiste me semble beaucoup plus plausible, ou du moins compréhensible : l'Univers est régit par une loi de causalité qui fait que tout acte négatif a nécessairement une conséquence négative en cette vie ou dans une autre. Nous sommes donc d'une certaine manière responsables de tout ce qui nous arrive, y compris les épreuves."
La croyance en la réincarnation est toutefois comprise par bien des Français dans une acception tout autre que celle qu'entendent les bouddhistes.
Tandis que le cycle des renaissances représente, pour beaucoup d'occidentaux, une alternative au néant - et donc une formidable espérance de survie - il constitue, pour les maîtres spirituels orientaux, une terrible épreuve, le but de la pratique étant de s'en libérer.

L'Express a raison de souligner qu'il y a un malentendu entre orient et occident, entre bouddhisme savant et bouddhisme populaire, et que les français retiennent du bouddhisme que ce qui les intéresse.

Quand la Bible affirme que Dieu nous aime, nous disons ne pas comprendre cet amour : "L'amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par Lui. Et cet amour consiste, non point en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu'Il nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés."
1 Jean 4.9-10
Pourtant, Dieu au travers de l'histoire, et d'un bout à l'autre de la Bible, clame son amour pour l'homme. L'homme qu'Il a créé capable précisément de se poser ces questions que Bouddha estimait, à tort, n'être que des spéculations : quel est le sens de ma vie ? y a-t-il un Dieu ? que sera l'éternité ?

Quand la Bible affirme que nous sommes pécheurs, et que nos péchés ont des conséquences (comme le soulignait ce professeur d'anglais), nous disons ne pas comprendre. Mais Dieu dit que ce sont justement nos péchés qui nous séparent de lui et qui sont presque toujours à l'origine de la souffrance. "Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation entre vous et votre Dieu ; ce sont vos péchés qui vous cachent Sa face et l'empêchent de vous écouter".
Ésaïe 59.2
La question de l'éternité reste entière. Nous faisons presque de cette loi du karma l'espérance d'une vie éternelle alors qu'elle tyrannise la vie des bouddhistes sans qu'ils sachent vraiment s'il pourront y échapper !

Pourtant Jésus est tellement clair, explicite, dans son enseignement.
Lisez, relisez l'Évangile. C'est évident : "En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole, et qui croit à celui qui m'a envoyé, a la vie éternelle et ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la vie".
Jean 5.24
Dieu vous offre Sa vie avec un grand V. La vraie vie. Celle qui apporte tant de satisfactions, celle qui est si complète qu'elle débordera jusque dans l'éternité.
Bien sûr, il vous faut mesurer la différence qui vous sépare d'un Dieu si parfait et saint.
Bien sûr, il faut reconnaître votre péché, et accepter qu'aucun travail de votre part ne pourra combler cette distance, cette différence, cet abîme qui vous sépare de Dieu. Aucun travail de votre part ne pourra faire changer la nature de votre cœur. Espérer rattraper le fossé, l'écart qui nous sépare de Dieu serait admettons-le très prétentieux de notre part, mais bien dans notre nature humaine ! Il y a quelques générations, certains pensaient pouvoir combler ce fossé par leurs bonnes oeuvres, aujourd'hui d'autres pensent le combler en s'améliorant par toutes sortes de pratiques.

Pour nous, ce que l'Évangile propose est et reste le plus révolutionnaire qui soit ! Voici ce que dit Saint-Paul dans la Bible : "Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles."
2 Corinthiens 5.17

Reconnaissez que votre péché vous sépare de Dieu.
Recevez le pardon de vos péchés.
Placez votre confiance en Jésus-Christ.
Recevez son Esprit
Devenez une créature nouvelle
... Et vivez la vraie vie..


Revenir en page d'ACCUEILhttp://solitude.leforum.eu


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:38 (2016)    Sujet du message: La Réincarnation : vrai ou faux ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du Forum -> DIVERS SUJETS -> QUESTIONS ? REPONSES -> SUJETS SENSIBLES Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com