FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du Forum
FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



  
PAGE PRINCIPAL http://solitude.leforum.eu
FLUX RSS http://solitude.leforum.eu/rss.php
Les jugements divins - Dieu est juge/1er-PARTIE

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du Forum -> L'APRES VIE -> La MORT
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
BIBLE
Administrateur/ENSEMBLE
Administrateur/ENSEMBLE


Inscrit le: 17 Juin 2007
Messages: 492

MessagePosté le: Sam 3 Mai - 12:39 (2008)    Sujet du message: Les jugements divins - Dieu est juge/1er-PARTIE Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Les jugements divins - Dieu est juge/1er-PARTIE






    Psaume 7 : 12 – 14

Dieu est un juste juge, Dieu s’irrite en tout temps. Si le méchant ne se convertit pas il aiguise son glaive, il bande son arc, et il vise ; il dirige sur lui des traits meurtriers, il rend ses flèches brûlantes.

Dieu est amour mais on ne peut séparer sa justice de son amour. Dieu est juste et Saint, il doit exercer sa justice et châtier le coupable selon le mal qu’il fait. Dieu n’est pas comme un père fouettard qui punit son enfant pour un oui ou pour un non. Il est avant tout patient, lent à la colère, riche en bonté et miséricordieux. Il attend que le méchant se convertisse pour lui faire grâce. Si malgré tout l’homme continue à se rebeller envers et contre tout, Dieu sera obligé de le châtier, il le fera à contre cœur lorsque la coupe de sa colère déborde. L’Ancien Testament nous montre que Dieu exerça ses jugements contre les hommes pervers ; mais aussi contre son peuple ou certains individus de son peuple qui s’égarèrent loin de la voie droite pour commettre des infamies. Dieu châtie de diverses manières, soit de façon surnaturelle, soit par des fléaux tels la famine, la guerre, la maladie ou des tremblements de terre ou autres. Il fait aussi disparaître le méchant de la terre lorsque celui-ci va trop loin dans son endurcissement.
Psaume 104 : 35
Que les pécheurs disparaissent de la terre, et que les méchants ne soient plus !

Jugements et châtiments des non croyants

Genèse 6 : 11 – 13
La terre était corrompue devant Dieu, la terre était pleine de violence. Dieu regarda la terre, et voici, elle était corrompue ; car toute chair avait corrompu sa voie sur la terre. Alors Dieu dit à Noé : La fin de toute chair est arrêtée par devers moi ; car ils ont rempli la terre de violence ; voici je vais les détruire avec la terre.

Dieu a été très patient avec les hommes du temps de Noé puisque la construction de l’arche dura environ cent ans. Pendant tout ce temps Noé leur prêcha sans qu’il y ait eu de repentance de leur part. Sauf Noé, sa femme, ses trois fils et ses trois belles-filles, soit huit personnes en tout ne périrent point par le déluge. Jusqu’à la dernière minute Dieu aurait fait grâce à celui qui se serait repenti, car la porte de l’arche resta ouverte jusqu’à la fin, pour quiconque aurait voulu encore entrer. Dieu lui-même ferma la porte de l’arche,
    (Genèse 5 : 32, Genèse 7 : 6, 16, Genèse 7 : 21–24).


    Genèse 18 : 20 – 21 (L’Eternel dit à Abraham)
Le cri contre Sodome et Gomorrhe s’est accru et leur péché est énorme. C’est pourquoi je vais descendre, et je verrai s’ils ont agi entièrement selon le bruit venu jusqu’à moi, et si cela n’est pas, je le saurai.

Les habitants de Sodome et de Gomorrhe ainsi que des villes voisines commettaient des actes contre nature ; ils étaient impudiques et homosexuels, corrompus depuis le plus jeune jusqu’au plus âgé. A cause de la gravité de leurs actions, Dieu ne put faire autrement que de les détruire. Ces hommes avaient pourtant le témoignage de Lot qui était juste aux yeux de Dieu, ils auraient pu se repentir s’ils l’avaient désiré, mais nul ne l’a fait. La femme de Lot fut elle aussi châtiée et changée en statue de sel, car son cœur était attaché à ce qui se passait dans ces villes, puisqu’elle ne put s’empêcher de regarder derrière elle malgré l’avertissement que l’ange avait donné de ne point regarder en arrière. Seul Lot et ses deux filles échappèrent au jugement divin,
(Genèse 19 : 1–11).


Genèse 19 : 23 – 26
Le soleil se levait sur la terre, lorsque Lot entra dans Tsoar. Alors l’Eternel fit pleuvoir du ciel sur Sodome et sur Gomorrhe du soufre et du feu, de par l’Eternel. Il détruisit ces villes, toute la plaine et tous les habitants des villes, et les plantes de la terre. La femme de Lot regarda en arrière, et elle devint une statue de sel,
(Jude v. 4–7).


Le meilleur exemple de désobéissance à Dieu nous est donné par Pharaon roi d’Egypte, qui refusa dix fois de laisser le peuple d’Israël servir Dieu dans le désert, malgré les grands jugements et les grands miracles que Dieu opéra dans le pays d’Egypte sous les yeux de Pharaon et de son peuple. Il a fallu que Dieu châtie Pharaon et son peuple en frappant de mort tous les premiers-nés d’Egypte, ainsi que tous les premiers-nés des animaux pour qu’il laisse aller le peuple d’Israël. Pharaon s’est endurci sept fois et Dieu l’endurcit trois fois, après cela il laissa aller les Israélites. Encore une fois Dieu endurcit le cœur de Pharaon qui poursuivit les enfants d’Israël jusque dans la mer rouge où il périt, lui et toute son armée lorsque les eaux de la mer rouge se refermèrent après que les Israélites eurent passé à sec,
(Exode 7 : 13+


Exode 14 : 30 – 31
En ce jour, l’Eternel délivra Israël de la main des Egyptiens ; et Israël vit sur le rivage de la mer les Egyptiens qui étaient morts. Israël vit la main puissante que l’Eternel avait dirigée contre les Egyptiens. Et le peuple craignit l’Eternel, et il crut en l’Eternel et en Moïse, son serviteur.

Jonas 1 : 2 (L’Eternel s’adresse à Jonas)
Lève-toi, va à Ninive, la grande ville, et crie contre elle ! car sa méchanceté est montée jusqu’à moi.
 (Jonas 3 : 3–4)


Dieu voulait détruire Ninive à cause de la méchanceté de ses habitants, il envoya Jonas qui parcourut Ninive en criant : Encore quarante jours, et Ninive est détruite. Dieu n’a pas détruit Ninive, car il y eut une réelle et profonde repentance de la part des ses habitants, car ils menèrent le deuil en jeûnant et en se revêtant de sacs. Même les enfants et les personnes âgées prirent à cœur les paroles de Dieu. Le roi lui-même ôta son manteau royal et se couvrit d’un sac, et s’assit sur la cendre. Dieu ne veut pas la mort du pécheur, mais il veut qu’il vienne à la repentance. C’est ce que les gens de Ninive firent.


Ezéchiel 18 : 32


Car je ne désire pas la mort de celui qui meurt, dit le Seigneur l’Eternel. Convertissez-vous donc, et vivez.


Jonas 3 : 7 – 9 (l’ordre du roi)
Et il fit faire dans Ninive cette publication, par ordre du roi et des ses grands : Que les hommes et les bêtes, les bœufs et les brebis, ne goûtent de rien, ne paissent point, et ne boivent point d’eau ! Que les hommes et les bêtes soient couverts de sacs, qu’ils crient à Dieu avec force, et qu’ils reviennent tous de leur mauvaise voie et des actes de violence dont leurs mains sont coupables ! Qui sait si Dieu ne reviendra pas et ne se repentira pas, et s’il ne renoncera pas à son ardente colère, en sorte que nous ne périssions point ?


Dieu avait donné un délai de quarante jours, et les Ninivites ne tardèrent pas à se repentir en s’humiliant profondément, c’est pourquoi Dieu leur fit grâce. Il aurait pu en être de même pour les gens du temps de Noé et pour les habitants de Sodome et de Gomorrhe, hélas il n’y a pas eu de repentance de leur part.


Jonas 3 : 10 (les habitants de Ninive)
Dieu vit qu’ils agissaient ainsi et qu’ils revenaient de leur mauvaise voie. Alors Dieu se repentit du mal qu’il avait résolu de leur faire, et il ne le fit pas.


Actes 12 : 21 – 23 (Hérode discourant aux Tyriens et Sidoniens)
A un jour fixé, Hérode, revêtu de ses habits royaux, et assis sur son trône, les harangua publiquement. Le peuple s’écria : Voix d’un dieu, et non d’un homme ! Au même instant, un ange du Seigneur le frappa, parce qu’il n’avait pas donné gloire à Dieu. Et il expira, rongé des vers.
On peut s’étonner que Dieu a frappé mortellement le roi Hérode brusquement sans lui accorder de délai, comme il l’a fait pour d’autres avant lui. Hérode n’a pas rendu gloire à Dieu bien qu’il le connaissait réellement, car il se passait beaucoup de prodiges et de miracles en Israël pendant son règne. Peu de temps avant sa mort il fut aussi le témoin de la libération miraculeuse de Pierre qu’il avait fait mettre en prison et fait lier de deux chaînes. Le Seigneur envoya son ange dans la prison et les chaînes tombèrent des mains de Pierre et il le fit sortir de prison sans qu’aucun des seize gardes ne s’en aperçût, puis la porte de fer s’ouvrît d’elle-même,
(Actes 12 : 1–19).
Ne dit-on pas qu’il y a une justice, tôt au tard la justice nous rattrape. On découvre le mensonge, le voleur et l’assassin sont arrêtés et quand même la justice des hommes n’aurait pas pu punir les coupables, un jour ils n’échapperont pas au jugement de Dieu, car Dieu voit tout, il sait tout.

Galates 6 : 7
Ne vous y trompez pas : on ne se moque pas de Dieu. Ce qu’un homme aura semé, il le moissonnera aussi.

Osée 8 : 7
« Puisqu’ils ont semé du vent, ils moissonneront la tempête ; »

Jugement et châtiments des croyants

Jacques 2 : 1
Mes frères, que votre foi en notre glorieux Seigneur Jésus-Christ soit exempte de toute acception de personnes.


Dieu ne fait pas d’acception de personne comme lui-même nous le demande. Il a la même mesure pour l’inconverti que pour le croyant. Si le croyant s’égare de la voie droite, il est juste qu’il le corrige d’une manière ou d’une autre ou le châtie suivant le cas dans l’espoir de le ramener à lui. Dans un premier temps Dieu nous châtiera comme un père châtie son enfant, afin de nous amener à la repentance, car le Seigneur ne veut pas que nous soyons perdus.


Hébreux 12 : 7
Supportez le châtiment : C’est comme des fils que Dieu vous traite ; car quel est le fils qu’un père ne châtie pas ?

Châtiment : grec : correction


1 Pierre 4 : 17 – 19
Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu. Or si c’est par nous qu’il commence, quelle sera la fin de ceux qui n’obéissent pas à l’Evangile de Dieu ?


Il est normal que les chrétiens soient jugés en premier, puisqu’ils ont reçu la lumière divine et par conséquent doivent avoir une vie exemplaire en face de non croyants. Dieu nous a donné des commandements et des lois qui sont pour notre bien, les ignorer ou les enfreindre pourra avoir de graves conséquences pour nous.

Exode 20 : 3 – 6
Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face. Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point ; car moi l’Eternel ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et à la quatrième génération de ceux qui me haïssent, et qui fais miséricorde jusqu’en mille générations à ceux qui m’aiment et qui gardent mes commandements.


Dieu punit le péché jusqu’à la troisième et quatrième génération, en l’occurrence pour ceux qui adorent de faux dieux, s’en font des idoles et se prosternent devant elles. Celui qui pèche, nuit à son âme, car il s’en suit toujours des conséquences plus ou moins graves, soit pour le corps, soit pour l’âme ou pour les deux ensemble. Lorsque, Moïse monta sur la montagne de Sinaï, le peuple d’Israël se corrompit rapidement et demanda à Aaron de leur faire un dieu qui marche devant eux. Aaron fit un veau d’or et les Israélites se prosternèrent devant lui et lui offrirent des sacrifices et dirent : Israël voici ton Dieu. Le peuple s’assit pour manger et boire ; puis ils se levèrent pour se divertir. L’Eternel voulait détruire le peuple d’Israël ; mais Moïse intercéda en leur faveur et Dieu se repentit du mal qu’il avait déclaré faire à son peuple. Il y eut cependant trois mille hommes qui périrent ce jour là.


Exode 32 : 27 – 28 (Moïse)
Il leur dit : Ainsi parle l’Eternel, le Dieu d’Israël : Que chacun de vous mette son épée au côté ; traversez et parcourez le camp d’une porte à l’autre, et que chacun tue son frère, son parent. Les enfants de Lévi firent ce qu’ordonnait Moïse ; et environ trois mille hommes parmi le peuple périrent en cette journée.


On voit souvent dans l’Ancien Testament que le peuple d’Israël à la sortie du pays d’Egypte murmurait contre Moïse et Aaron et contre l’Eternel. Ces murmures donnèrent lieu à des sanctions, voir à des peines de mort dans certains cas. Lorsque les douze espions envoyés en Canaan racontèrent ce qu’ils avaient vu dans ce bon pays où coulent le lait et le miel, mais qui était habité par des géants, les enfants d’Israël eurent peur de le conquérir et murmurèrent contre Moïse et Aaron. Ainsi toute une génération ne put entrer dans le pays promis à cause de leurs murmures et de leur désobéissance à Dieu ; ils durent errer dans le désert pendant quarante ans.

Nombres 14 : 22 – 23
Tous ceux qui ont vu ma gloire, et les prodiges que j’ai faits en Egypte et dans le désert, qui m’ont tenté déjà dix fois, et qui n’ont point écouté ma voix, tous ceux-là ne verront point le pays que j’ai juré à leurs pères de leur donner, tous ceux qui m’ont méprisé ne le verront point.

Nombres 14 : 29 – 33
Vos cadavres tomberont dans ce désert. Vous tous, dont a fait le dénombrement, en vous comptant depuis l’âge de vingt ans et au-dessus, et qui avez murmuré contre moi, vous n’entrerez point dans le pays que j’avais juré de vous faire habiter, excepté Caleb, fils de Jephunné, et Josué, fils de Nun. Et vos petits enfants, dont vous avez dit : Ils deviendront une proie ! Je les y ferai entrer, et ils connaîtront le pays que vous avez dédaigné. Vos cadavres, à vous, tomberont dans le désert ; et vos enfants paîtront quarante années dans le désert, et porteront la peine de vos infidélités, jusqu’à ce que vos cadavres soient tous tombés dans le désert.


Koré se révolta avec Dathan et Abiram contre Moïse et Aaron, ils entraînèrent avec eux deux cent cinquante hommes des principaux de l’assemblée d’Israël qui étaient des hommes de renom. La colère de Dieu s’abattit sur Koré, Dathan et Abiram qui moururent sans miséricorde, la terre se fendit et les engloutit ; ils descendirent vivants dans le séjour des morts ainsi que leurs familles. Les deux cent cinquante hommes qui se soulevèrent avec eux furent consumés par un feu qui sortit d’auprès de l’Eternel.


Nombres 16 : 31 – 33 (Suite aux paroles de Moïse)
Comme il achevait de prononcer toutes ses paroles, la terre qui était sous eux se fendit. La terre ouvrit sa bouche, et les engloutit, eux et leurs maisons, avec tous les gens de Koré et tous leurs biens. Ils descendirent vivants dans le séjour des morts, eux et tout ce qui leur appartenait ; la terre les recouvrit, et ils disparurent du milieu de l’assemblée.

Nombres 16 : 35
Un feu sortit d’auprès de l’Eternel, et consuma les deux cent cinquante hommes qui offraient le parfum.


Le lendemain les enfants d’Israël murmurèrent contre Moïse et Aaron en disant : Vous avez fait mourir le peuple de l’Eternel. L’Eternel envoya une plaie contre le peuple d’Israël et il mourut ce jour là quatorze mille sept cents personnes. Aaron fit l’expiation pour le peuple, se plaça entre les morts et les vivants avec un brasier de parfum et la plaie s’arrêta.


Nombres 16 : 49 – 50
Il y eut quatorze mille sept cents personnes qui moururent de cette plaie, outre ceux qui étaient morts à cause de Koré. Aaron retourna auprès de Moïse, à l’entrée de la tente d’assignation. La plaie était arrêtée.

S’attaquer aux hommes de Dieu, c’est s’attaquer à Dieu lui-même, car ce sont des oints du Seigneur.


Psaume 105 : 15
Ne touchez pas à mes oints, et ne faites pas de mal à mes prophètes !

Malgré que les Israélites virent les jugements que Dieu avait opérés parmi eux, le peuple d’Israël continua à murmurer contre Dieu et contre Moïse et Aaron, comme si rien ne s’était produit. Rien d’étonnant que Dieu dit d’Israël qu’il est un peuple rebelle au cou raide. Dieu fit périr un grand nombre d’entre eux par des serpents brûlants,
(Jérémie 7 : 26, Actes 7 : 51).

Nombres 21 : 4 – 6
Ils partirent de la montagne de Hor par le chemin de la mer Rouge, pour contourner le pays d’Edom. Le peuple s’impatienta en route et parla contre Dieu et contre Moïse : Pourquoi nous avez-vous fait monter hors d’Egypte pour que nous mourions dans le désert ? Car il n’y a point de pain, et il n’y a point d’eau, et notre âme est dégoûtée de cette misérable nourriture. Alors l’Eternel envoya contre le peuple des serpents brûlants ; ils mordirent le peuple, et il mourut beaucoup de gens en Israël.


Les enfants d’Israël péchèrent encore en se livrant à la débauche avec les filles de Moab et se prosternèrent devant leurs dieux. Israël s’attacha à Baal-Peor, et la colère de l’Eternel s’enflamma contre Israël. Une plaie fit périr vingt-quatre mille hommes, elle s’arrêta grâce à l’intervention de Phinées qui fit l’expiation pour le peuple d’Israël,
(Nombres 25 : 1–13).
Beaucoup d’autres jugements eurent lieu pour le peuple d’Israël soit qu’ils furent exilés, soit qu’ils furent privés de la pluie ou que leurs récoltes furent ravagées par les sauterelles ou ravagées par le feu ou qu’ils furent vaincus par leurs ennemis ou qu’ils furent frappés par la maladie comme Dieu les en avait avertis au cas où ils désobéiraient à ses commandements. La pensée de Dieu n’était pas de leur faire du mal, mais de les bénir, pour cela ils devaient obéir à toutes les ordonnances de l’Eternel,
(Joël 1 : 4–20, Amos 4 : 6–11, Aggée 2 : 17).


Deutéronome 11 : 13 – 17


Si vous obéissez à mes commandements que je vous prescris aujourd’hui, si vous aimez l’Eternel, votre Dieu, et si vous le servez de tout votre cœur et de toute votre âme, je donnerai à votre pays la pluie en son temps, la pluie de la première et de l’arrière-saison, et tu recueilleras ton blé, ton moût et ton huile ; je mettrai aussi dans tes champs de l’herbe pour le bétail, et tu mangeras et te rassasieras. Gardez-vous de laisser séduire votre cœur, de vous détourner, de servir d’autres dieux et de vous prosterner devant eux. La colère de l’Eternel s’enflammerait alors contre vous ; il fermerait les cieux, et il n’y aurait point de pluie ; la terre ne donnerait plus ses produits, et vous péririez promptement dans le bon pays que l’Eternel vous donne,
(Lévitique 26 : 1–46).


On peut s’étonner de la sévérité des jugements divins. Cependant la miséricorde de Dieu s’étend jusqu’à mille générations pour ceux qui l’aiment et gardent ses commandements ; mais il punit seulement sur trois ou quatre générations à ceux qui le haïssent. Dieu nous a créés par amour, il veut que sa créature soit heureuse, mais chacun de nous fait son choix. Il nous faut faire le bon choix.

Deutéronome 30 : 15 – 16
Voici, je mets aujourd’hui devant toi la vie et le bien, la mort et le mal. Car je te prescris aujourd’hui d’aimer l’Eternel, ton Dieu, de marcher dans ses voies, et d’observer ses commandements, ses lois et ses ordonnances, afin que tu vives et que tu multiplies, et que l’Eternel, ton Dieu, te bénisse dans le pays dont tu vas entrer en possession.


Deutéronome 30 : 19 – 20
« J’en prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre : j’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité, pour aimer l’Eternel, ton Dieu, pour obéir à sa voix et pour t’attacher à lui. »



Revenir en page d'ACCUEILhttp://solitude.leforum.eu


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:37 (2016)    Sujet du message: Les jugements divins - Dieu est juge/1er-PARTIE

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du Forum -> L'APRES VIE -> La MORT Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com