FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du Forum
FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



  
PAGE PRINCIPAL http://solitude.leforum.eu
FLUX RSS http://solitude.leforum.eu/rss.php
1914, grande débâcle pour les témoins de Jéhovah !

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du Forum -> LES RELIGIONS ET SECTES -> Les infos -> Les TEMOINS de JEHOVA
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
BIBLE
Administrateur/ENSEMBLE
Administrateur/ENSEMBLE


Inscrit le: 17 Juin 2007
Messages: 492

MessagePosté le: Mar 3 Juin - 05:39 (2008)    Sujet du message: 1914, grande débâcle pour les témoins de Jéhovah ! Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?

1914, grande débâcle pour les témoins de Jéhovah !

Mais quiconque entend ces paroles que je dis,
et ne les met pas en pratique,
sera semblable à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable.
Matthieu 7:26   


La date de 1914 est d’une importance capitale dans la chronologie élaborée par l’Organisation. Qu’il soit prouvé qu’il n’existe aucune base sérieuse pour la supporter et l’édifice chronologique des témoins de Jéhovah, s’écroule tel un château de cartes!

Illustration 1.
Pourquoi 1914 ?
Comment l’Organisation arrive-t-elle à cette date de 1914 ? Elle prend comme point de départ pour son calcul l’année  537 avant J-C, qui marquerait la fin de la déportation de Juda et de Jérusalem. De là, elle remonte 70 ans en arrière ( durée de la déportation) et situe son début en l’an 607 :
« Si les 70 années de désolation pour Juda et Jérusalem se sont terminées en 537, elles ont commencé en 607, qui est l’année où Sédécias cessa d’être assis sur le trône …  ».
( Que ton règne vienne !, 1981, page 137).
« Quand et comment Jérusalem a-t-elle été foulée aux pieds par les gentils ? Ce ‘foulage’ a débuté en 607 avant notre ère, lorsque la dynastie de David a connu une fin brutale. Cette année-là, les envahisseurs babyloniens menés par Nébucadnetsar ont détrôné le roi Sédécias et rasé Jérusalem ».

( La Tour de Garde, 1er juillet 1984, pages 7 .
A partir de l’an 607 avant J-C commenceraient selon les témoins de Jéhovah les 7 temps des gentils. D’après  différents textes prophétiques de la bible, l’Organisation calcule que cette période devrait correspondre à 2520 années, et elle se terminerait en 1914. Voici le détail de la manœuvre :
«  Toutefois, qu’est-ce qui nous permet d’affirmer que les 7 temps correspondent à 2520 ans ? Les calculs qui nous conduisent à ce résultat sont analogues à ceux qui ont été faits en 1877 par Charles Russell, le premier président de la Société Watchtower, et qui sont publiés dans le livre ‘Les trois mondes’ dont il était le coauteur. En lisant Révélation 12 :6-14, on remarque que 1260 jours équivalent à un temps (1 temps) et des temps (2 temps) et la moitié d’un temps, autrement dit trois temps et demi. Par conséquent, un temps vaut 360 jours, de sorte que 7 temps font sept fois plus soit 2520 jours. Si maintenant nous comptons un jour pour une année, conformément à une règle biblique, les 7 temps deviennent 2520 ans (Nombres 14 :34, Ezéchiel 4 :6). Il ressort que les 7 temps des gentils s’étendent de 607 avant notre ère à 1914 ».
( La Tour de Garde, 1er juillet 1984, pages 7 .
Or l’évidence historique et archéologique profane et religieuse démontre que la ruine de Jérusalem est intervenue en 587-586 avant J-C et non en 607, ceci discrédite tout l’édifice chronologique de l’Organisation ainsi que la date de 1914 ! Toutes les références sérieuses avalisent ‘587-586’ ! En voici quelques-unes :
Alpha Encyclopédie, tome 9, 1970, page 3334.
Atlas de la Bible, Sator, 1986, page 54.
Bible (la) et l’archéologie, LLB, 1975, page 148.
Bible (la) dans l’histoire, Mame, 1969, page 376.
Dictionnaire Encyclopédique de la bible, Westphal, 1973, page 651.
Encyclopedia Brittanica, XXIII, 1964, page 939.
Encyclopédie Larousse méthodique, vol.1, 1955, page 226.
Histoire universelle, Christophe Colomb, 1984, page 31.
Introduction à l’Ancien-Testament (Gleason Archer), Emmaüs, 1984, page 404.
Larousse en trois volumes, vol.2, 1966, page 658.
Larousse encyclopédique en couleurs, 1991, page 5064.
Manuel biblique de Halley, 1982, page 346.
Million (le), vol.VII, 1971, page 277.
Nouveau dictionnaire biblique, Emmaüs, 1961, page 700.
Nouveau (le) manuel de la bible, Manley, 1952, page 114.
New (the)Bible Dictionary, W.E. Eerdmans, Grand Rapids, 1962, page 217.
Univers (l’) de la bible, tome X, LIDIS, 1985, page 308.
Petit (le) Larousse illustré, 2001, page 1431.
L’Organisation n’a pas une seule source profane ou religieuse à présenter. Malgré toutes ces preuves, elle continue à maintenir la date de 607, ce qui n’est pas trop étonnant, vu que tous ses calculs en dépendent :
« Ces détracteurs affirment que Jérusalem a été détruite en 587/586 avant notre ère, et non pas en 607 … cependant les témoins de Jéhovah ont publié des preuves convaincantes en faveur de la date de 607 avant notre ère. ( Que ton royaume vienne !, pages 127 à 140 et 186 à 189). »
( La Tour de Garde, 1er novembre 1986, page 6).
Quelles sont donc ces fameuses preuves convaincantes que les témoins de Jéhovah prétendent disposer ? Les auteurs de l’article s’attaquent principalement au « Canon de Ptolémée », source historique prouvant que Jérusalem fut détruite en 587-586. Ils utilisent alors une citation citée hors contexte du spécialiste mondial Edwin Thiele :
«  … comme E.R. Thiele le déclare en ces termes : le canon de Ptolémée a d’abord été établi à des fins astronomiques et non historiques. Il ne prétendait pas faire connaître le nom de tous les souverains babyloniens ou perses, ni le mois ou le jour exact du début de leur règne. C’était simplement un instrument permettant d’insérer correctement dans un tableau chronologique général certaines données astronomiques connues à cette période-là ! ( The Mysterious Numbers of the Hebrew Kings, page 293) ».
( La Tour de Garde, 1er novembre 1970, page 646).
L’Organisation se base sur cette citation pour oser affirmer que le Canon de Ptolémée n’est ni précis, ni fiable. Lorsqu’on a demandé au Professeur Thiele de confirmer l’utilisation de cette citation dans la Tour de Garde, sa réponse était bien claire. Il affirme qu’au contraire, les données astronomiques sont tout à fait précises et dignes de foi :
« Concernant votre demande quant à mon commentaire sur l’utilisation de ma citation dans la Tour de Garde en rapport avec le Canon de Ptolémée, je dirai que c’est trompeur et sans scrupule. C’est trompeur en ce sens que cela donne une image tout à fait différente de ce que je pense concernant l’important Canon de Ptolémée. C’est sans scrupule car pareille procédure n’est pas honnête. Si l’auteur de cet article avait été honnête ou informé, il aurait dû savoir que j’ai utilisé le Canon de Ptolémée d’une manière tout à fait différente de ce qu’il croit. J’ai le plus grand respect pour le Canon et j’éprouve une crainte respectueuse concernant l’authenticité de ses détails historiques … il est authentique et digne de confiance sur toute la ligne. L’astronomie est une chose sur laquelle nous pouvons nous reposer avec confiance. Lorsque les éclipses du Canon sont ainsi en parfaite harmonie avec les années des rois, nous pouvons être certains que la chronologie qui en découle est solide. Le Canon a raison et les témoins de Jéhovah tort. Que dire en ce qui concerne l’article en général ? Je dirai qu’un tel auteur devrait s’abstenir de traiter un tel sujet. Il ne connaît pas les faits et s’il les connaît, il ne les utilise pas d’une manière honnête … soyons charitables avec l’homme en question et disons que sa lecture n’a pas été celle d’un érudit. En d’autres termes, considérons-le comme un ignorant plutôt qu’un malhonnête. Je sais que j’utilise un vocabulaire dur, mais dans une matière telle que celle-ci, la vérité biblique et le salut des âmes sont concernés et cela est important ».
( Lettre d’Edwin Thiele, 21 janvier 1971, citée dans Edmond C. Gruss, Jehovah’s Witnesses & Prophetic Speculations, Presbyterian & Reformed Publishing Co., Phillipsburg, NJ).
L’Organisation utilise également un article de l’Encyclopédie Brittanica qui selon elle, mettrait en doute l’exactitude du Canon:
« Vous pouvez prendre note de la page 655 du volume 5 de l’Encyclopédie Brittanica, édition de 1959. Vous remarquerez qu’en ce qui concerne la chronologie babylonienne, la période entre 648 avant J-C et le début du règne de Nébucadnetsar est encore très obscur, les déclarations de Ptolémée ne peuvent s’accorder exactement avec les faits ».
( Lettre écrite par l’Organisation des témoins de Jéhovah adressée à Edmond Gruss, datée du 31 octobre 1968).
Or l’Encyclopédie Brittanica a revu son article en 1963 et la nouvelle mouture déclarait :
« La preuve et l’exactitude fondamentale du Canon de Ptolémée est venue d’anciennes tablettes cunéiformes découvertes en Mésopotamie ».
( Michael B. Rowton, Encyclopedia Brittanica, 1968, vol.V, page 724).
Le Professeur Thiele brosse les grandes lignes de cet épisode:
« Le dernier événement dans l’histoire attestée du royaume du sud fut le siège et la destruction de Jérusalem par Nébucanetsar. Ce siège a débuté le 10ème jour du mois de la 9ème année de Sédécias ( 2 Rois 25 :1, Jérémie 39 :1, 52 :4, Ezéchiel 24 :1-2), soit le 15 janvier 588 ( Parker & Dubberstein, page 26). Toutes les dates du calendrier Julien données par après sont basées sur les tables de Parker et Dubberstein. L’année suivante, en plein milieu du siège, Jérémie fut emprisonné la 10ème année de Sédécias et ceci s’harmonise avec la 18ème année de Nébucadnetsar (Jérémie 32 :1), soit 587. La famine s’étendait, la ville était brisée et le roi s’enfuit l’année suivante-le 9ème jour du 4ème de la 11ème année de Sédécias (2 Rois 25 :2-3, Jérémie 39 :2, 52 :5-7), soit le 18 juillet 586. Le 7ème jour du 5ème mois, ce fut le début de la destruction finale de la ville (2 Rois 25 :8-10) soit le 14 août 586. Ceci s’est passé la 19ème année de Nébucadnetsar (2 Rois 25 :8, Jérémie 52 :12 ».
( The Mysterious Numbers  of the Hebrew kings, pages 168-169).
Une question se pose tout naturellement! Comment calculer les 70 années de captivité prédites par Jérémie ? ( Jérémie 29 :10). Les 70 années débutent à la destruction du temple par le général Nébuzaradan en 586 et elles se terminent à la reconstruction du second temple en 516 ! La bible le confirme clairement :
« Alors l’Ange de l’Eternel prit la parole et dit : Eternel des Armées, jusqu’à quand n’auras-tu pas compassion de Jérusalem et des villes de Juda, contre lesquelles tu es irrité depuis 70 ans ? … c’est pourquoi ainsi parle l’Eternel : Je reviens à Jérusalem … ma maison y sera rebâtie ».
( Zacharie 1 :12-16).
Selon les témoins de Jéhovah et nous-mêmes, cette parole fut donnée en 519 avant J-C !
« En conséquence, la prophétie de Zacharie a certainement été prononcée et rédigée entre les années 521 et 519 avant notre ère ».
( Toute Ecriture est inspirée de Dieu et utile, 1967, page 160).
Ainsi lorsque cette prophétie fut adressée à Zacharie, les 70 années n’étaient pas encore tout à fait écoulées et la promesse de Jérémie 29 :10 verrait son total accomplissement lorsque le temple lui-même serait restauré (en 516 et non en 537 comme l’affirme l’Organisation). Les preuves historiques en faveur de l’année 607 sont donc tout à fait inexistantes. D’ailleurs, un témoin de Jéhovah suédois, Carl Olaf Jonsson, a étudié la question de très près et s’est permis d’envoyer son dossier à Brooklyn. Il prouvait dans son étude que l’Organisation n’avait pas raison dans sa chronologie. Quelques mois plus tard, il était exclu ! L’Organisation est la seule contre l’avis général à soutenir la date de 607. Or elle affirme elle-même qu’une date absolue est une date que  L’HISTOIRE PROFANE CONFIRME !
« Une date absolue est une date que l’histoire profane confirme comme étant la date réelle d’un événement rapporté dans la bible ».
( Toute Ecriture est inspirée de Dieu et utile, 1967, page 269).
QUE DEVAIT-IL SE PRODUIRE EN 1914 ?
Pour l’Organisation, 1914 devait marquer LA FIN DE LA BATAILLE D’HARMAGUEDON et le renversement complet des gouvernements de ce monde :
« Il n’y aura donc pas lieu d’être surpris, lorsque nous montrerons dans les chapitres qui suivent que l’établissement du royaume de Dieu est déjà commencé, que d’après les prophéties il devait commencer à exercer son pouvoir en 1878 et que la bataille du Dieu Tout-Puissant (Apocalypse 16 :14), qui FINIRA EN 1914 avec le renversement complet des gouvernements terrestres actuels est déjà commencée ».
( Etudes des Ecritures, vol.2, page 99).
Tous les gouvernements devaient être détruits et le royaume de Dieu instauré sur terre !
« Qu’avant cette date, le royaume de Dieu, organisé en puissance sera sur la terre, qu’il aura frappé et écrasé la statue des nations gentilles. (Daniel 2 :34). »
( Etudes des Ecritures, vol.2, page 74).
« Que le royaume de Dieu pour lequel le Seigneur nous a enseigné de prier en disant :’Que ton règne vienne’, aura obtenu à cette date l’autorité universelle et qu’il sera alors suscité ou fermement établi sur la terre ».
( Etudes des Ecritures, vol.2, page 73).
Cette année devait inaugurer LA FIN ET NON LE DEBUT de la détresse :
« Le grand temps de détresse tel qu’il n’y en a point eu depuis qu’il existe une nation, atteindra son apogée et sa fin à cette date (1914) et qu’alors les hommes auront appris à se tenir tranquilles et à reconnaître que Jéhovah est Dieu …  ».
( Etudes des Ecritures, vol.2, page 74).
Russell prétend même que si tous les événements prédits ne se réalisent pas avant 1915, alors nous détiendrons la preuve que toute sa chronologie est fausse !
« Supposons que l’année 1915 soit là avec les affaires mondiales bien sereines et avec l’évidence que le reste n’a pas été changé et sans la restauration à la faveur de l’Israël naturel sous la nouvelle alliance (Romains 11 :12-15). Que se passerait-il ? Cela ne prouverait-il pas que notre chronologie soit fausse ? Bien sûr que oui ! Cela amènerait un naufrage irréparable aux dispensations parallèles … et aux calculs du jubilé ainsi qu’à la prophétie des 2300 jours de Daniel et à l’époque appelée ‘temps des nations’ et aux 1260, 1290 et 1335 jours … plus rien de tout ceci NE SERAIT CREDIBLE. Quel choc cela serait ! Une des cordes de notre harpe serait brisée ».
( La Tour de Garde, 1er octobre 1907, page 295, édition anglaise).
Comment expliquer l’erreur après 1914 ?
Rutherford, le deuxième président de l’Organisation admet que ce fut un échec lamentable !
« La Tour de Garde et les publications de notre Société qui s’y annexent ont, pendant une quarantaine d’années, soutenu que 1914 marquerait l’établissement du Royaume de Dieu et la glorification complète de l’Église. Au cours de cette période de 40 années, le peuple de Dieu sur terre se consacra à une mission  de témoignage, tâche qui avait été préfigurée par Elie et Jean le Baptiste. Et tous les hommes qui composaient ce peuple, envisageaient d’avance, dans un sentiment de joyeuse attente, la venue de cette année 1914. Mais quand l’année 1914 fut atteinte, puis dépassée, un grand désappointement, mêlé de chagrin et d’affliction, s’empara du peuple de Dieu, qui fut en outre, en butte à de pénibles outrages. Il dut, en effet, essuyer les railleries du clergé, les serviteurs de l’Eternel étaient montrés du doigt, pour avoir si souvent parlé de l’année 1914, sans que LEURS PROPHETIES se fussent réalisées cette année une fois achevée ».
( Lumière, vol.1, 1930, pages 217 et 218).
Pour une fois, Rutherford est lucide mais on va essayer de trouver des explications !
En 1984, l’Organisation ment en déclarant qu’à l’époque, on ne savait pas ce qui arriverait en 1914 !
« A l’époque, nous ne savions pas exactement ce qui allait se produire en 1914 ».
( La Tour de Garde, 15 juillet 1984, page 3).
On vient de vérifier dans les textes antérieurs ce qui devait arriver en 1914 !
En 1931, Rutherford  l’imprudent écrit qu’ils connaissaient ce qui devait arriver en 1914 :
« Ils attendaient 1914 qui, SELON EUX, devait marquer l’accomplissement complet de la prophétie. Ils croyaient que la grande bataille d’Harmaguédon suivrait immédiatement 1914 et que l’Église serait glorifiée ».
( Justification, vol.1, pages 26 et 27).
Ces textes sont les preuves que les témoins de Jéhovah s’attendaient dur comme fer aux évènements qui devaient entourer 1914 !
LA GENERATION DE 1914 !
Un autre problème reste à résoudre, celui de la génération qui a connu 1914. L’Organisation affirmait que la génération qui a vu 1914 verrait aussi la fin des temps. Cette génération comprend les personnes qui avaient au moins 15 ans en 1914 car ils devaient comprendre les évènements :
« Même si nous supposons que des adolescents de 15 ans étaient à même de comprendre la signification des événements de 1914, les plus jeunes membres de cette génération auraient aujourd’hui près de 70 ans. Par conséquent, la plus grande partie de la génération dont Jésus parlait est déjà passée, puisque ces gens sont morts ».
( Réveillez-vous !, 8 avril 1969, pages 13 et 14).
En 1969, une toute grande partie de cette génération était déjà passée de vie à trépas ! Que dire maintenant en 2004 ! ( 1O5 ans). Voulant se donner un bol d’oxygène, l’Organisation va enseigner que la génération débute avec ceux qui sont nés en 1914 et non plus ceux qui peuvent comprendre les événements à 15 ans !!! L’Organisation est une grande tricheuse !
« Si Jésus a employé le mot ‘génération’ dans ce sens-là et que nous l’appliquions à 1914, il s’ensuit alors que les plus jeunes membres de cette génération ont maintenant 70 ans, tandis que d’autres sont déjà octogénaires, voire centenaires ».
( La Tour de Garde, 15 août 1984, page 5).
Assurément, ce qui est clair avec l’Organisation des témoins de Jéhovah, c’est l’absence totale de direction divine et nous remercions Dieu de permettre d’avoir de tels éléments dans notre quête de l’Evangile !
En 1995, est sortie un numéro de la Tour de Garde consacré au problème des diverses définitions possibles du terme ‘génération’. Les explications sémantiques qui y sont développées sont correctes, mais elles n’enlèvent rien à la culpabilité de l’Organisation quant à son rôle de « prophète » !
Découvrons quelques extraits de cette ‘Tour de Garde’ :
« Ceux d’entre les juifs qui avaient prêté attention aux paroles prophétiques de Jésus ont compris que pour être sauvés ils devaient non pas chercher A CALCULER LA DUREE D’UNE GENERATION ou à FIXER LA DATE DE CERTAINS TEMPS OU EPOQUES, mais plutôt se tenir séparés de la génération contemporaine méchante …  ».
(La Tour de Garde, 1er novembre 1995, page 15).
Nous en déduisons que ces juifs conduits par Christ et qui avaient compris le danger de fixer des dates quant aux choses dernières, étaient certainement conduits par un Esprit de sagesse qui n’est certainement l’apanage de l’Organisation !
« Cette période a débuté en 607 avant notre ère, quand Babylone a commencé à fouler aux pieds le royaume d’Israël, et s’est terminée en 1914, année de l’intronisation dans le ciel de Jésus, le Roi légitime de l’humanité. C’est à cette date qu’ont pris fin les temps fixés des nations ».
( La Tour de Garde, 1er novembre 1995, page 16).
On le constate, les dates de 607 av. notre ère et 1914 AD, gardent chez les témoins toute leur légitimité. Enseigner que Christ fut intronisé comme Roi en 1914 est tout à fait contraire à l’enseignement de la Bible. Celle-ci, nous démontre que Jésus est déjà intronisé bien avant 1914 ! (Hébreux 1 :8, Apocalypse 7 :17). De plus, il totalement ridicule que le temps des nations s’est terminé en 1914 ! Il suffit pour s’en convaincre de regarder l’histoire politique des nations qui se déroule encore devant nos yeux. En fait, l’ Organisation enseigne n’importe quoi !
« Par conséquent, aujourd’hui, dans l’accomplissement final de la prophétie de Jésus, apparemment cette génération désigne les peuples de la terre qui voient le signe de la présence du Christ mais ne redressent pas leurs voies ».
( La Tour de Garde, 1er novembre 1995, pages 19 et 20).
Jésus dit lui-même qu’Il a toujours été présent avec son peuple !  ( Matthieu 28 :20). Nous en déduisons tout naturellement que la présence spirituelle de Jésus ne date pas de 1914 mais de l’an 33 déjà.
« Quand la domination du Royaume de Christ a commencé en 1914, Satan a été précipité sur terre ».
( La Tour de Garde, 1er novembre, page 19).
 Impossible ! Le diable précise bien qu’il est le possesseur de tous les royaumes de ce monde. (Luc 4 : 5-7).
« Impatients de voir la fin du système inique, les serviteurs de Jéhovah SE SONT PARFOIS PERDUS EN CONJECTURES sur le moment où surviendront la grande tribulation, ce qui les a amenés à CHERCHER A CALCULER la durée de vie d’une génération existant depuis 1914 ».
( La Tour de Garde, 1er novembre 1995, page 17).
Se sont parfois ??? Disons plutôt : « se sont toujours », ce serait plus correct, vous ne pensez pas ?
L’Organisation, malgré tous ces efforts, continue à porter l’horrible manteau du faux prophète et ses tentatives sont toutes vouées à l’échec.
Jésus est-Il revenu spirituellement en 1914 ?
Une autre façon d’expliquer l’erreur de 1914 consiste à enseigner que Jésus serait bien revenu en 1914, mais d’une manière spirituelle. Nous savons en effet que l’Organisation nie énergiquement le retour visible et physique de Christ. Pour elle, il est déjà revenu en 1914 et on ne doit plus s’attendre à un retour visible :
«  Ce retour est discerné par les yeux de notre cœur, éclairé par les révélations de la Parole divine ».
(Que Dieu soit reconnu pour vrai, 1948, page 201).
«  La parousie ou présence du Roi eut lieu en 1914 ».
(La vérité vous affranchira, 1947, page 298).
« En 1914, à la fin des sept temps des nations vint Jésus-Christ ».
( La vérité vous affranchira, 1947, page 276).
« Ainsi 1914 est le temps fixé pour l’avènement du Christ ».
( C’est ici la vie éternelle, 1953, page 220).
C’est en se servant et en se basant sur la ‘diaglott’, (version anglo-grecque du Nouveau-Testament), que Russell aurait appris que les Ecritures inspirées parlent de la ‘présence’ et non de la ‘venue’ de Christ :
« C’est à l’aide de la Diaglott que le Président de la Société apprit que les Ecritures inspirées nous parlent de la présence de Christ, car le terme ‘parousia’ se traduit correctement par présence et non par ‘venue’ comme  le traduit la King James ».
( La Tour de Garde, 1er mars 1970, page 147).
Il est clair que le terme ‘parousia’ peut en effet être traduit par ‘présence’, mais il existe deux faits passés sous silence !
- Il existe en grec d’autres termes utilisés en relation avec la venue de Jésus et ils établissent le caractère littéral et visible de ce retour !
- ‘Parousia’ peut également se traduire par ‘venue physique !
Termes bibliques :
Analysons les divers mots grecs utilisés dans la bible pour décrire le retour de Christ.
erkhomaï :
Il revient 609 fois dans le Nouveau-Testament. Relevons certains passages où il est utilisé :
A - « C’est pourquoi, vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme VIENDRA à l’heure où vous n’y pensez pas ». (Matthieu 24 :44).
B - « Au milieu de la nuit, on cria :’VOICI l’époux, allez à sa rencontre ». ( Matthieu 25 :6).
C - « Lorsque le Fils de l’homme VIENDRA dans sa gloire avec tous les anges, Il s’assiéra sur le trône de sa gloire. Toutes les nations seront assemblées devant Lui. Il séparera les uns d’avec les autres. (Matthieu 25 : 31-32).
Pouvons-nous raisonnablement croire que tout ce qui est dit dans ces textes s’est accompli en 1914 ?
apokalupsis :
Autre terme grec utilisé par les écrivains du Nouveau-testament :
« Afin que l’épreuve de votre foi plus précieuse que l’or périssable ait pour résultat la louange, la gloire et l’honneur lorsque Jésus APPARAITRA ». ( 1 Pierre 1 :7).
« Car il est de la justice de Dieu de rendre l’affliction à ceux qui vous affligent et de vous donner, à vous qui êtes affligés du repos avec nous lorsque le Seigneur APPARAITRA du ciel avec les anges de sa puissance, au milieu d’une flamme de feu … lorsqu’Il viendra pour être en ce jour-là glorifié dans ses saints et admiré dans tous ceux qui auront cru ». (2 Thessaloniciens 1 :7-10).
Cela s’est-il passé en 1914 ?
epiphanéa :
« Et de vivre sans taches, sans reproches, jusqu’à L’APPARITION de notre Seigneur Jésus-Christ, que manifestera en son temps le bienheureux et seul souverain, le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs ». (1 Timothée 6 :14-15).
« Dans l’attente de la bienheureuse espérance et de la MANIFESTATION de la gloire de notre grand Dieu et Sauveur Jésus-Christ ». (Tite 2 :13).
Ceci s’est-il accompli en 1914 ?
phanéroo :
« Quand Christ votre vie APPARAITRA vous paraîtrez aussi avec Lui dans la gloire ». (Colossiens 3 :4).
« Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté, mais nous savons que lorsqu’Il APPARAITRA, nous serons semblables à Lui parce que nous le verrons tel qu’Il est ». (1 Jean 3 :2).
« Et lorsque le Souverain-Pasteur PARAITRA, vous obtiendrez la couronne incorruptible de la gloire ». (1 Pierre 5 :4).
Tout ceci s’est-il passé déjà en 1914 ?
parousia :
Nous le répétons, pour l’Organisation, le terme ‘parousia’ signifie simplement une présence spirituelle et non une venue corporelle. Prenons quelques exemples dans la Bible mettant cette douteuse théorie à mal :
« Je me réjouis de la VENUE de Stéphanas, de Fortunatus et d’Achaïcus ». ( 1 Corinthiens 16 :17) .
Cela signifie-t-il que ces trois hommes ne sont pas venus physiquement ?
« Mais Dieu qui console ceux qui sont abattus, nous a consolés par l’ARRIVEE de Tite ». (2 Corinthiens 7 :6).
L’arrivée de Tite n’était-elle qu’une simple présence spirituelle ?
« Afin que par mon RETOUR auprès de vous ». (Philippiens 1 :26).
Le retour de Paul était-il physique ou simplement spirituel ?
« Alors on verra le Fils de l’homme VENANT sur une nuée avec puissance et une grande gloirre ». (Luc 21 :27).
 En toute honnêteté, cela s’est-il passé en 1914 ?
« Voici, Il VIENT avec les nuées et tout œil le verra et ceux qui l’ont percé et toutes les tribus de la terre se lamenteront à cause de lui ». (Apocalypse 1 :7).
Ceci s’est-il accompli en 1914 ?
Retour invisible ???
Découvrons le texte suivant émanant de l’Organisation :
« Que représentent des nuées ?l’invisibilité. Lorsqu’un avion traverse ou survole les nuées, les gens au sol ne peuvent généralement plus le distinguer, même s’ils perçoivent le vrombissement de ses moteurs … si Christ devait apparaître visiblement dans les cieux, il est évident que tout œil ne le verrait pas. En effet, s’Il se manifestait au-dessus de l’Australie, par exemple, Il ne serait pas visible en Europe, en Afrique et en Amérique ».
(Comment raisonner à partir des Ecritures ?, 1986, page 33).
Que le dieu de cette Organisation est petit !!!
Le bon sens nous pousse à comprendre tout simplement qu’ à l’instar de Jésus qui est monté au ciel et qui fut caché par des nuages à la vue de ses disciples, Il reviendra au-travers des nuées physiques. Quant à l’impossibilité de voir Jésus partout dans le monde, nous savons aujourd’hui que cela techniquement est tout à fait possible. Voyons le texte biblique suivant :
« Ce Jésus, qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, viendra de la même manière que vous l’avez vu allant au ciel ». ( Actes 1 :11).
Qu’en pense l’Organisation ?
« Vous remarquerez qu’il est dit ‘de la même manière’, et non dans le même corps. De quelle manière Jésus est-Il monté au ciel ? ».
( Comment raisonner à partir des Ecritures ?, 1986, page 301).
La question posée est intéressante. De quelle manière Jésus est-Il monté au ciel ? Deux éléments sont capitaux. Le premier, le point de départ géographique et la nature du corps que Jésus possédait à ce moment-là !
La réponse au premier élément est facile. Jésus est parti du Mont des Oliviers, près de Jérusalem. (Actes 1 :12). La Bible enseigne que c’est à qu’il posera les pieds !
Ses pieds se poseront en ce jour sur la montagne des oliviers, Qui est vis-à-vis de Jérusalem, du côté de l'orient; La montagne des oliviers se fendra par le milieu, à l'orient et à l'occident, Et il se formera une très grande vallée: Une moitié de la montagne reculera vers le septentrion, Et une moitié vers le midi. (Zacharie 14 :4).
La réponse au deuxième élément nous est donnée par Jésus lui-même qui a déclaré que le corps qu’Il aurait après sa résurrection serait le même que celui qu’il possédait avant cet événement ! .
Jésus leur répondit: Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai.
Les Juifs dirent: Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce temple, et toi, en trois jours tu le relèveras!
Mais il parlait du temple de son corps. ( Jean 2 :19-21)
Demandons à l’Organisation comment elle explique les points suivants :
Si Christ est présent spirituellement depuis 1914, pourquoi déclare-t-Il à ses disciples qu’Il est avec eux jusqu’à la fin du monde ? (Matthieu 28 :20). Jésus est avec ses disciples déjà à l’aube de l’histoire de l’Église. En suivant la pauvre logique de l’Organisation, la parousie de Christ ne doit pas être située en 1914 mais en l’an 33 de notre ère. Pourquoi le 14 Nisan, les témoins de Jéhovah participent-ils au repas commémoratif (certains d’entre eux) alors que Paul enseigne qu’on mangera le repas du Seigneur jusqu’à son retour ?
Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu'à ce qu'il vienne. (1 Corinthiens 11 : 26)
La doctrine de l’Organisation ne repose que sur du sable !
C’est certain !






Revenir en page d'ACCUEILhttp://solitude.leforum.eu


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:08 (2016)    Sujet du message: 1914, grande débâcle pour les témoins de Jéhovah !

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du Forum -> LES RELIGIONS ET SECTES -> Les infos -> Les TEMOINS de JEHOVA Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com