FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du Forum
FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



  
PAGE PRINCIPAL http://solitude.leforum.eu
FLUX RSS http://solitude.leforum.eu/rss.php
L'Evangile d'eau et d'esprit.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du Forum -> LA FIN DES TEMPS -> Fin des Temps -> Le Mal
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Bible Parole de DIEU



Inscrit le: 04 Juil 2008
Messages: 100

MessagePosté le: Mar 2 Sep - 20:21 (2008)    Sujet du message: L'Evangile d'eau et d'esprit. Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
L'Evangile d'eau et d'esprit
Séductions - Fausses doctrines


L'un des nombreux faux Evangiles de cette fin des temps !

Prêché par le Coréen Paul C. Jong, l'Evangile de l'eau et de l'esprit est l'un de ces nombreux faux Evangiles qui fleurissent en cette fin des temps. Il nous a paru nécessaire, dans l'intérêt des brebis du Seigneur, de dénoncer les principaux enseignements de cette fausse doctrine. 
Le salut par le baptême d'eau de Jésus.   

Le point essentiel de cette doctrine consiste à affirmer que les péchés de l'humanité ont été lavés par le baptême de Jésus dans le Jourdain.   
Ensuite, sur la croix, Jésus a subi le jugement de nos péchés. Mais, selon Paul Jong, ce jugement n'aurait aucune valeur si, auparavant, nos péchés n'avaient pas été lavés par le baptême de Jésus.   
Le sang de la croix ne suffit donc plus pour nous sauver de nos péchés. Il nous faudrait croire que c'est par le baptême de Jésus que tous les péchés de l'humanité ont été lavés.   
Pour Paul Jong, le salut est impossible si nous avons foi en Jésus-Christ seulement. La foi en Jésus ne suffit pas, il nous faut aussi la foi en Jean-Baptiste. Car, sans le baptême de Jean, par lequel est passé Jésus, il n'y aurait eu aucun salut possible pour l'humanité, puisque tous nos péchés, selon Jong, ont été lavés par le baptême de Jésus, qui lui a été donné par Jean-Baptiste.   
Il faut dénoncer cette fausse doctrine comme une tentative de diminuer, ou même d'annuler, la puissance unique du sang précieux dé Jésus versé pour nous à la croix.   
Paul Jong appuie sa doctrine sur une série de versets tirés de leur contexte ou mal interprétés. Notamment 1 Pierre 3 : 21 : "Cette eau (du déluge) était une figure du baptême, qui n'est pas la purification des souillures du corps, mais l'engagement d'une bonne conscience envers Dieu, et qui maintenant vous sauve, vous aussi, par la résurrection de Jésus-Christ."   
Paul Jong affirme que ce verset parle du baptême de Jésus. Or il est manifeste que ce verset concerne le baptême des croyants, puisqu'il fait référence à "l'engagement d'une bonne conscience envers Dieu."   
Il ne s'agit pas de la "bonne conscience" de Jésus, mais de celle du croyant, dont la conscience a été purifiée par la repentance et la foi en Jésus. Nous nous engageons dans le baptême d'eau à la suite de notre conversion au Seigneur Jésus. Ce baptême d'eau représente notre mort et notre résurrection en Jésus.   
La Parole de Dieu affirme dans de nombreux passages que c'est le sang de Jésus qui nous purifie de nos péchés, et non l'eau du baptême de Jésus.   
"Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. A plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère" (Rom. 5 : 8-9).   
"En lui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce" (Eph. 1 : 7).   
"Il a voulu par lui réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix" (Col. 1 : 20).   
"Il a voulu par lui réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix" (Hébreux 9 : 12).   
"Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire" (Hébreux 10 : 19).   
"C'est pour cela que Jésus aussi, afin de sanctifier le peuple par son propre sang, a souffert hors de la porte" (Hébreux 13 : 12).   
"Sachant que ce n'est pas par des choses périssables, par de l'argent ou de l'or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous aviez héritée de vos pères, mais par le sang précieux de Christ, comme d'un agneau sans défaut et sans tache" (1 Pierre 1 : 18-19).   
"Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché" (1 Jean 1 : 7).   
"Et ils chantaient un cantique nouveau, en disant : Tu es digne de prendre le livre, et d'en ouvrir les sceaux ; car tu as été immolé, et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation" (Apoc. 5 ; 9).   
"Ils l'ont vaincu à cause du sang de l'agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n'ont pas aimé leur vie jusqu'à craindre la mort" (Apoc. 12 : 11).   
Le diable hait le sang de Jésus et craint par-dessus tout la puissance du précieux sang de l'Agneau. Il fera donc tout pour en diminuer l'efficacité.   
Il n'est nullement affirmé, dans aucun verset du Nouveau Testament que c'est l'eau du baptême de Jésus qui nous purifie de tous nos péchés. Rejetons donc avec la plus grande fermeté cette fausse doctrine, qui nous entraîne dans le mensonge et l'erreur, et nous prive de l'efficacité absolue du sang de Jésus.   
Paul C. Jong utilise aussi abondamment deux autres versets, interprétés de manière erronée :   
"Jésus répondit : En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu" (Jean 3 : 5).   
"C'est lui, Jésus-Christ, qui est venu avec de l'eau et du sang ; non avec l'eau seulement, mais avec l'eau et avec le sang ; et c'est l'Esprit qui rend témoignage, parce que l'Esprit est la vérité" (1 Jean 5 : 6).   
Dans ces deux versets, l'eau fait référence au baptême d'eau par immersion, par lequel doivent passer tous ceux qui croient en Jésus. Cette interprétation est confirmée par les paroles mêmes de Jésus, qui a dit :   
"Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné" (Marc 16 : 16).   
Cela signifie que tout Chrétien passe d'abord par une nouvelle naissance spirituelle, par la repentance et la foi en Jésus. Mais son salut est en jeu, s'il refuse ensuite le baptême d'eau, en toute connaissance de cause. Car ce baptême d'eau est le premier commandement donné au Chrétien par le Seigneur. Comment peut-on s'engager dans une vie de disciple de Jésus, si l'on refuse d'obéir au premier commandement qu'Il nous a donné ?   
D'ailleurs, les apôtres eux-mêmes transmettaient clairement l'ordre du Seigneur à tout nouveau disciple, qui était en général baptisé d'eau immédiatement après sa conversion :   
"Alors Pierre dit : Peut-on refuser l'eau du baptême à ceux qui ont reçu le Saint-Esprit aussi bien que nous ? Et il ordonna qu'ils fussent baptisés au nom du Seigneur" (Actes 10 : 46-48).   
Le baptême d'eau du disciple est en réalité un ensevelissement dans la mort et la résurrection de Jésus, comme le prouvent les versets suivants :   
"Et c'est en lui que vous avez été circoncis d'une circoncision que la main n'a pas faite, mais de la circoncision de Christ, qui consiste dans le dépouillement du corps de la chair : ayant été ensevelis avec lui par le baptême, vous êtes aussi ressuscités en lui et avec lui, par la foi en la puissance de Dieu, qui l'a ressuscité des morts. Vous qui étiez morts par vos offenses et par l'incirconcision de votre chair, il vous a rendus à la vie avec lui, en nous faisant grâce pour toutes nos offenses" (Colossiens 2 : 11-13).   
Selon Jong, nous ne devons plus nous repentir de nos péchés.   
Une autre fausse doctrine propagée par Paul C. Jong affirme qu'il ne nous est plus nécessaire de nous repentir de nos péchés ni de demander pardon pour nos péchés, une fois que nous avons accepté Jésus comme Sauveur. En effet, selon lui, comme Jésus S'est chargé de tous nos péchés passés, présents et futurs, et qu'Il nous en a purifiés par l'eau de Son baptême, il ne faut plus demander pardon pour nos péchés après avoir été sauvés. Jésus a racheté tous les péchés du monde. Il n'y a donc plus de pécheurs. Pour Jong, ceux qui trompent Dieu sont donc ceux qui demandent pardon pour leurs péchés quotidiens.   
Cet enseignement est en contradiction directe avec l'enseignement de tout le Nouveau Testament. Les apôtres ont abondamment enseigné que nous devons nous repentir des péchés commis après la conversion. Citons seulement les trois passages suivants :   
Paul, s'adressant à des Corinthiens convertis et baptisés d'eau, leur dit :   
"Je crains qu'à mon arrivée, mon Dieu ne m'humilie de nouveau à votre sujet, et que je n'aie à pleurer sur plusieurs de ceux qui ont péché précédemment et qui ne se sont pas repentis de l'impureté, de l'impudicité et des dissolutions auxquelles ils se sont livrés" (2 Cor. 12 : 21).   
Paul demande donc aux Corinthiens de se repentir de ces péchés auxquels ils se sont livrés après leur conversion.   
Jean, dans sa première épître, écrit aux Chrétiens qui auraient pu pécher :   
"Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité" (1 Jean 1 : 9).   
Dans le Livre des Actes des apôtres, Pierre dit à Simon, qui avait cru et était passé par le baptême :   
"Repens-toi donc de ta méchanceté, et prie le Seigneur pour que la pensée de ton cœur te soit pardonnée, s'il est possible" (Actes 8 : 22).   
Par ailleurs, dans Actes 5, Ananias et Saphira ont payé de leur vie le fait qu'ils ne s'étaient pas repentis de leur péché.    
Paul Jong affirme aussi que tant que les Chrétiens seront dans un corps de chair, ils continueront à pécher même après leur conversion, à cause de la faiblesse de leur chair. Mais ils n'ont pas besoin de s'en soucier, puisque Jésus a lavé d'avance tous leurs péchés.    
Une telle attitude est bien légère, et ne peut expliquer pourquoi Paul, dans toutes ses épîtres, passe tant de temps à expliquer aux Chrétiens comment marcher non plus selon la chair, mais selon l'esprit. Paul les exhorte même à croire qu'ils peuvent marcher comme Jésus, dans la perfection chrétienne, pourvu qu'ils apprennent à se dépouiller du vieil homme, et à se revêtir de l'homme nouveau, "créé selon Dieu, dans une justice et une sainteté que produit la vérité" (Ephésiens 4 : 24).   
Paul C. Jong n'a aucune révélation de la puissance, de la beauté et de la perfection de la nouvelle création en Christ. Il est donc incapable de travailler efficacement au perfectionnement des saints, "jusqu'à ce que nous soyons tous parvenus à l'état d'homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ." Le baptême de Jésus dont il invoque tellement la puissance, est incapable de nous donner une pleine victoire sur la puissance de la chair. Seules la mort et la résurrection de Jésus ont permis de vaincre complètement la puissance de la chair, puisque nous sommes morts et ressuscités en Lui.   
Nous ne sommes plus faits de chair dans notre nouvelle nature spirituelle, que nous avons reçue à notre nouvelle naissance en Christ. Nous sommes libérés de la puissance de la loi du péché et de la mort, grâce à la loi de l'esprit de vie en Christ.   
Contrairement à cette vérité, Paul Jong affirme : "Nous péchons sans cesse, parce que la chair nous porte toujours vers le péché." Cette phrase est en contradiction absolue avec les affirmations de Paul dans tout le Nouveau Testament :   
"Que dirons-nous donc ? Demeurerions-nous dans le péché, afin que la grâce abonde ? Loin de là ! Nous qui sommes morts au péché, comment vivrions-nous encore dans le péché ? Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ, c'est en sa mort que nous avons été baptisés ? Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie. En effet, si nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort, nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection, sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché ; car celui qui est mort est libre du péché. Or, si nous sommes morts avec Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui, sachant que Christ ressuscité des morts ne meurt plus ; la mort n'a plus de pouvoir sur lui. Car il est mort, et c'est pour le péché qu'il est mort une fois pour toutesÊ; il est revenu à la vie, et c'est pour Dieu qu'il vit. Ainsi vous-mêmes, regardez-vous comme morts au péché, et comme vivants pour Dieu en Jésus-Christ. Que le péché ne règne donc point dans votre corps mortel, et n'obéissez pas à ses convoitises. Ne livrez pas vos membres au péché, comme des instruments d'iniquité ; mais donnez-vous vous-mêmes à Dieu, comme étant vivants de morts que vous étiez, et offrez à Dieu vos membres, comme des instruments de justice. Car le péché n'aura point de pouvoir sur vous, puisque vous êtes, non sous la loi, mais sous la grâce (Romains 6 : 1-14).   
"Je dis donc : Marchez selon l'Esprit, et vous n'accomplirez pas les désirs de la chair" (Galates 5 : 16).   
"Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ, qui marchent, non selon la chair, mais selon l'esprit. En effet, la loi de l'esprit de vie en Jésus-Christ m'a affranchi de la loi du péché et de la mort. Car chose impossible à la loi, parce que la chair la rendait sans force, -Dieu a condamné le péché dans la chair, en envoyant, à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché, et cela afin que la justice de la loi fût accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l'esprit" (Romains 8 : 1-4).   
Un faux Evangile.   
Ces quelques remarques doivent suffire à vous montrer que cet Evangile de l'eau et de l'esprit est un faux Evangile, prêché par un faux apôtre de la fin des temps, l'un de ceux dont la venue nous avait été annoncée par le Seigneur Lui-même et par Ses apôtres.   
"Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Evangile que celui que nous vous avons prêché, qu'il soit anathème ! Nous l'avons dit précédemment, et je le répète à cette heure : si quelqu'un vous annonce un autre Évangile que celui que vous avez reçu, qu'il soit anathème (c'est-à-dire "maudit") ! (Gal 1 : 8-9).   
Si vous vous êtes laissés séduire par ce faux Evangile, cela ne peut être que par ignorance ou par incrédulité. A présent que vous connaissez la vérité, vous devez vous repentir de votre erreur, et revenir sans attendre au Seigneur et à Son véritable Evangile. Sinon, vous demeurez sous une malédiction.   
Le précieux sang de Jésus vous purifiera de votre péché, et vous retrouverez aussitôt votre communion avec le Seigneur. Vous pourrez reprendre avec Lui votre marche dans la lumière et la vérité. L'erreur nous rend toujours esclaves de notre ennemi, Satan, qui est le père du mensonge. Tandis que la Vérité nous affranchit et nous sanctifie ! Jésus est la Vérité, et Sa Parole est la Vérité !   


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:11 (2016)    Sujet du message: L'Evangile d'eau et d'esprit.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM Chrétien EVANGELIQUE Index du Forum -> LA FIN DES TEMPS -> Fin des Temps -> Le Mal Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com